01172018Headline:

Côte d’Ivoire: La mort troublante d’une  fillette découverte égorgée à  Bouaké

Côte d’Ivoire: Bouaké, le corps sans vie de la petite Bamba Sira, le père, «pourquoi s’en prendre aux enfants»

La mort troublante d’une  fillette découverte  égorgée à  Bouaké a rajouté à la souffrance émotionnelle et psychologique des populations de la capitale du Gbêkê frappée par des affrontements entre militaire du 3ème bataillon et des éléments du Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles CCDO, en ce début d’année 2018.

En effet, la famille Bamba a été victime d’un des crimes des plus odieux commis sur leur fillette de 2 ans 3 mois, Bamba Sira. Dans la nuit du samedi 06 janvier 2018, celle-ci a été retrouvée égorgée, dans une maison inachevée, dans le périmètre de leur cour familiale, au quartier Belle ville.

« C’est après des recherches dans le quartier que je me suis dirigé vers cette maison inachevée avec ma torche avant de faire cette découverte macabre. Mon idée était très loin de ce qui est arrivé à mon enfant. J’ai vu ma fille couchée, mais je n’avais pas pensé au pire que lorsque j’ai constaté l’état dans lequel elle avait été mise. J’ai tout imaginé sauf ça. Pourquoi s’en prendre aux enfants ?» , s’est interrogé le père Bamba Soilifo, le cœur meurtri et les larmes aux yeux, expliquant que c’est peu avant 18h que Bamba Sira, voulant rejoindre sa mère, Mariam Sidibé partie faire des courses, qu’elle s’est retrouvée entre les mains de ses bourreaux.

Après le constat d’usage fait par les forces de l’ordre, une enquête a été ouverte aux fins de remonter aux criminels.

Par ailleurs, la petite Sira Bamba a été inhumée le lundi 8 janvier 2018, au cimetière municipal de air France 3 de Bouaké.

Casimir Boh, Abidjan et une source sur place

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment