12122017Headline:

Côte d’Ivoire: Un homme éventré à la Rue du Commerce au Plateau

Un-mort-

Plateau, quartier des affaires situé en plein cœur de la capitale économique de la Côte d’Ivoire, a enregistré un acte criminel.

C’était dans la nuit du lundi 08 au mardi 09 juin 2015. Sur cette affaire, il faut noter que le déroulé contient très peu de détails. Il ressort toutefois que ce jour-là, il est environ 2h du matin, lorsqu’une patrouille de la police effectuant sa ronde de sécurisation au Plateau, se retrouve à la Rue du Commerce. Et là, à même le sol, les flics découvrent un homme inerte, gisant sur le bitume. Et cet homme se vide de son sang. Les agents de police s’approchent et se rendent compte que le pauvre est encore vivant. Mais il est grièvement blessé avec ses intestins carrément sortis de son abdomen. De toute évidence, l’infortuné a été poignardé.

D’ailleurs, une rapide investigation menée dans l’entourage, permet aux policiers d’apprendre que la victime était très tard dans la nuit, aux prises avec deux autres individus. Rapidement, ces derniers, avec leur supériorité numérique, ont le dessus. Et là, on voit l’un d’eux planté de façon violente, un couteau dans l’abdomen de la victime. Et comme pour faire très mal à cette victime, on aperçoit clairement l’agresseur faire tourner le couteau dans le ventre de l’autre avant de l’en ressortir tout aussi violemment. D’où les intestins qui s’expulsent du ventre. Après quoi, les criminels prennent la fuite non sans faire les poches à la victime.

Les policiers qui procèdent au constat, n’ont pu avoir confirmation de cette version auprès de la victime. Cette dernière très mal en point et dans un état d’inconscience, étant incapable ne serait-ce d’ouvrir la bouche. Les sapeurs-pompiers saisis, arrivent sur place et évacuent le blessé aux urgences du Chu de Treichville.

Sommes-nous en face de l’agression d’un honnête citoyen par des malfaiteurs ? Ou est-ce une affaire qui s’est gâtée entre criminels ? Ou alors avons-nous affaire à des victimes d’un acte de banditisme qui réglaient plutôt ainsi les comptes à leur agresseur ? Autant de questions sans réponse pour l’heure. C’est pourquoi la police espère que le blessé, qui n’a pu être identifié, se remette et permette d’éclairer sur ce qui lui est arrivé.

KIKIE Ahou Nazaire

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment