01172017Headline:

Côte-d’Ivoire – Un joueur meurt en plein match de foot

 joueur

Le village de Banguéhi, dans le département de Bangolo, ne s’est pas encore véritablement remis du drame inattendu qui s’y est produit, le mardi 18 août 2015. Au cours d’un match de football, un mort a été enregistré.

En effet, expliquent nos sources, ce jour-là, quasiment toute la bourgade est réunie autour du terrain de foot. C’est que dans le cadre d’un tournoi organisé par un fils du village, Banguéhi croise le fer avec l’équipe de Zouan, un village proche.

On crie à chaque belle occasion de but ratée. Et on applaudit pour saluer d’approximatifs gestes techniques. Mais après une trentaine de minutes de jeu, le score demeure nul vierge. C’est le moment que choisit l’entraîneur de l’équipe visiteuse, pour faire entrer son joker, que réclamaient d’ailleurs les supporters. Il s’agit du jeune Zéhé Abel, âgé de 21 ans. On dit de ce jeune homme, fils d’un notable du village de Pinhou, qu’il est pétri de talent. Et qu’il ne va pas tarder, à changer la physionomie du match, au profit des siens. Mais à peine touche-t-il son premier ballon, qu’on entend Abel hurler fort et se retrouver sur les genoux, avant de s’écrouler.

Partenaires et adversaires accourent à son chevet. On ne tarde pas à comprendre que son cas est sérieux. Du sang lui coule des narines et il ne bouge même plus. C’est un coup de froid sur tout le stade. Le match est arrêté et Zéhé Abel est évacué au dispensaire du village. Mais l’infirmier qui le reçoit, explique avec désolation, qu’il est bien trop tard. Zéhé Abel était déjà mort, avant même son arrivée au dispensaire. C’est la consternation totale. Des pleurs fusent. Le corps du malheureux est accompagné par une immense foule de supporters en pleurs, à Pinhou, son village natal. Deux jours après, il y est inhumé. Le tournoi, lui, se poursuit. Sans lui et son talent.

Soir Info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment