05302017Headline:

Côte d’Ivoire: Un militant du parti de Ouattara bastonné et tué par des soldats au siège du RDR à Bouaké

Un militant du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), est décédé dimanche à Bouaké (Centre ivoirien), après avoir été bastonné par des soldats, au siège local du parti, a indiqué le secrétaire général par intérim de la formation politique, Amadou Soumahoro à Alerte Info.

Au total « 13 militants ont fait l’objet de sévices dont un décédé et un autre dans le coma », selon un bilan de M. Soumahoro, à ALERTE INFO.

Ils ont été bastonnés par une dizaine de soldats qui les ont surpris vers 11H00 (GMT et locale) au siège local de leur parti, situé près du stade de Bouaké, la deuxième ville du pays.

Ces soldats qui contrôlaient toujours les accès à la ville dimanche, patrouillaient à bord de véhicules dans des quartiers, effectuant des tirs en l’air.

Les blessés ont été admis au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bouaké, a ajouté le secrétaire général par intérim.

Dimanche, sept personnes ont été blessées, dont cinq par balles, après que des soldats ont tiré en direction des riverains qui tentaient de manifester contre la reprise des mutineries en Côte d’Ivoire.

En dépit des menaces de « sanctions disciplinaires sévères » brandies vendredi soir par le chef d’état-major de l’armée, les soldats refusent de rentrer dans les rangs à Bouaké, point de départ de ce nouveau mouvement d’humeur lancé le même jour.

A Korhogo (Nord), des militaires à bord de véhicules, ont effectué en début d’après-midi, des tirs en l’air dans le centre-ville, ont rapporté des habitants à ALERTE INFO.

Samedi, Amadou Soumahoro a annoncé, « une série de manifestations » contre ces mouvements d’humeur et appelé à « constituer une chaîne pour soutenir le président Alassane Ouattara et son gouvernement », qui font face depuis le début de l’année à une série de mutineries.

EFI
Alerte info/

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment