06262017Headline:

Côte-d’Ivoire/Hommages aux 5 braves de La Sté de pompes funèbres (SIPOFU) abatus en plein travail par La gendarmerie

La gendarmerie abat cinq employés d’une société de pompes funèbres à Arrah

Yaya Aridjouma

Des éléments de la gendarmerie de Côte d’Ivoire ont abattu samedi à Arrah (Centre-est, 200 Km d’Abidjan), cinq employés de la Société ivoirienne des pompes funèbres (SIPOFU) qui revenaient d’une mission, a indiqué l’entreprise dans une note.

« Cinq de nos employés Nto Kouamé, Glahou Alain, Taplehi Marc, Bio Guillaume et Ke Patrice, ont été abattus samedi, vers 15h00 (GMT et locales) par des éléments de la gendarmerie d’Arrah, alors qu’ils revenaient d’une mission à Andé (15 Km au Nord d’Arrah) », explique le communiqué.

La SIPOFU dit avoir « saisi les autorités compétentes afin d’être située sur cette affaire ».

Selon un habitant de Arrah joint au téléphone par Alerte Info les cinq personnes tuées seraient « des braqueurs qui avaient volé 35 millions de FCFA à un opérateur économique de la ville, quelques heures plus tôt ».

YAR
Alerte info

Les gendarmes incriminés aux arrêts, une enquête ouverte (Communiqué)

Le samedi 27 mai 2017, des éléments de la Brigade de Gendarmerie d’Arrah ont abattu au cours du service six (06) personnes dans des circonstances non encore élucidées.

A cet effet, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale a ouvert une enquête à travers la section des recherches de la Gendarmerie Nationale. Les investigations permettront d’établir avec clarté et précision les conditions dans lesquelles les gendarmes sont intervenus et de situer les responsabilités. En attendant, les intéressés sont aux arrêts.

Le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale adresse aux familles endeuillées, à leurs proches ses plus sincères condoléances et les rassure de tout son engagement à faire la lumière sur cette affaire.

Fait à Abidjan, le 28 mai 2017

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment