01162018Headline:

Daloa/ Les derniers mots du gendarme avant de se tirer une balle dans la tete dans un maquis

La triste histoire relatée dans le quotidien Soir Info du 2 janvier 2018 se reconstitue peu à peu. Selon les confrères du quotidien, de nouveaux éléments ont été découverts.

«  1- Cb, j’ai raté ma mission. 2-Affaire Libanais. 3- Ma femme m’a trompé. 4- C’est fini ! »,peut-on lire sur un mot retrouvé dans la poche de Coulibaly Sofigue, le gendarme défunt. Une lettre adressée à son supérieur hiérarchique.

A cette missive s’ajoutent des témoignages qui restent à vérifier mais qui se recoupent en certains points.

A la lumière de ces éléments,  le jeune homme serait arrivé à cet extrême qu’est le suicide après avoir appris que l’enfant que porte sa dulcinée, pour qui il a même ouvert un maquis, est d’un autre homme, un libanais installé à San Pedro où elle réside. La jeune dame serait même une infidèle notoire qui collectionne les aventures « avec des gendarmes et des Libanais ». Les propos d’un collègue gendarme qui, lui, résiderait à San-Pedro.

Le Mdl-Chef serait par la suite allé en parler avec l’élue de son cœur. A son retour, il s’accorde une dernière journée de travail et décide de commettre l’irréparable, se tirer une balle dans la tête.

imatin

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment