06062020Headline:

Décès: féminin Bella Mondo frappée par un malheur (Serge Dominique Tahi)

Serge Dominique Tahi n’est plus. Le multicarte manager de l’orchestre féminin Bella Mondo est décédé, le samedi 13 avril 2020, dans un établissement sanitaire d’Abidjan. Un coup dur pour le monde des arts et de la culture ivoirienne mais surtout pour les membres de la formation Bella Mondo ; un groupe constellé de musiciennes chevronnées et rompues au live, dont l’histoire remonte à l’année 2007.

Pendant 13 ans, Serge Dominique Tahi a fait voyager, partout dans le monde, cet orchestre exclusivement féminin en Côte d’Ivoire. Avant de penser l’année dernière, à une cure de jouvence de cette formation qui a sublimé les scènes ivoiriennes et internationales. D’autant plus que certaines de ‘’ses’’ filles, dont envisageaient de faire une pause pour des raisons, soit professionnelles, soit conjugales.

« Pour tous les passionnés de musique, Bella Mondo rime avec innovation et rupture avec un univers musical essentiellement dominé par les hommes. De la guitare électrique à la batterie, en passant par le piano et le chant, les jeunes femmes sont bien calées. Il nous faut donc maintenir le cap », avait rassuré Dominique Tahi, en présence de Jean-Jacques Nangy (Coach et directeur technique), avant de présenter les nouvelles recrues de Bella Mondo, une dizaine de filles, dont l’âge oscille entre 17 et 25 ans.

Signalons que le décès de Serge Dominique Tahi est une grosse perte, surtout que l’homme nourrissait l’ambition d’un projet du livre sur la formation et préparait une tournée sous-regionale avec ses nouvelles recrues.

Lire sur Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles