11182017Headline:

Korhogo mort brutale et tragique du commandant de la de gendarmerie

4elegion gendamerie

Korhogo – Le commandant de la 4è Légion de gendarmerie se tue dans un accident

La gendarmerie nationale, et particulièrement les éléments de la 4ème Légion de Korhogo sont en deuil. Tôt le mercredi 26 novembre, ils ont appris la mort brutale et tragique, par accident, du premier responsable de cette Légion. Selon nos sources, le lieutenant-colonel Konan Sam Akaki a trouvé la mort dans un accident de la circulation, au PK 60 de l’autoroute du nord, le mardi 25 novembre, aux environs de 21h. L’officier supérieur, avons-nous appris, se rendait à Abidjan, où il devait prendre part à une réunion le lendemain, au commandement supérieur. A en croire ces sources, son chauffeur et son aide de camp l’ont précédé à Abidjan à bord de son véhicule de commandement. Le lieutenant-colonel Konan Sam Akaki décide de les suivre plus tard au volant de son véhicule personnel, de marque toyota rav4. Parvenu au PK 60, de l’autoroute du nord, sa voiture va faire des tonneaux, avant de se retrouver dans les ravins. Le colonel n’en sortira pas vivant. Sa mort tragique a mis ses collaborateurs et l’ensemble de la gendarmerie en émoi. « On ne sait vraiment pas pourquoi il a emprunté la route nuitamment. Il aurait pu quitter tôt le matin pour rouler à une vitesse modérée et arriver à temps», confie un sous-officier en service à Korhogo. Le lieutenant-colonel Konan Sam a été nommé à la tête de la 4ème Légion de gendarmerie en 2012, après avoir été le commandant en second de l’école de gendarmerie de Toroguhé (Daloa). Sa circonscription militaire couvre les départements de Korhogo, Boundiali, Tengrela, Odienné, Touba, Séguéla et Mankono.

Notre Voie
Sam K.D.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment