04042020Headline:

Obsèque: Erickson le Zulu sera inhumé le 6 mars en France

Décédé le dimanche 17 février dernier à Paris des suites d’un cancer, le chanteur Eric Bosiki alias Erickson le Zulu sera inhumé le vendredi 6 mars prochain, à 14h, au cimetière de la commune de Valenton (94) en Île de France.

Selon nos sources jointes hier en Hexagone, cette décision a été prise le dimanche 23 février à Paris, à l’issue d’une réunion entre la famille du défunt en France et les artistes ivoiriens de la diaspora. Ceci met donc fin à la polémique liée au pays où l’artiste allait être enterré. Car, il s’était marié en Côte d’Ivoire avec une jeune femme du nom d’Amoin Yolande avec laquelle il a eu trois enfants. Selon des sources locales, malgré son exil d’environ dix ans, le couple n’était pas divorcé.

Mais en France, Erickson vivait avec une autre jeune femme ivoirienne appelée Elisabeth Gogoué. Et c’est au nom de cette communauté de vie qui leur a donné quatre enfants, que la compagne de France a signé tous les papiers liés au décès de l’artiste. Et souhaité que son compagnon soit inhumé en France.

Du côté d’Abidjan, Amoin Yolande, ses enfants, les artistes et autres acteurs du showbiz sont donc devant le fait accompli. Et ne peuvent pas faire grand’chose face à cette situation délicate sur beaucoup de plans. D’ailleurs, au cours d’une réunion tenue le mardi 18 février au domicile de Djaguen Aboué (ex-manager d’Erickson le Zulu), à Yopougon par des hommes du showbiz, il a été conclu d’accepter l’inhumation du chanteur en France. Pour éviter de s’entre-déchirer et préserver la mémoire de l’artiste. Le samedi 29 février prochain, la communauté artistique de la diaspora rendra un dernier hommage à Erickson le Zulu au cours d’une veillée à Paris. Avant son inhumation le 6 mars à Valenton, en Île de France.

Lexterieur

Comments

comments

What Next?

Recent Articles