11222019Headline:

Togo-Gabon et France: Jacques Chirac dans un cimetière, Etienne Gnassingbé Eyadema et Omar Bongo dans de mausolée

Jacques Chirac, l’ex président de la France qui a tenu tête à la première puissance des États-Unis, et qui était grand de taille, a été inhumé dans un modeste cercueil bois, et plus précisément du pin massif orné d’une croix simple, aux poignées en métal, fait sur-mesure dans le Jura.
Les dimensions de l’ouvrage ont été adaptées à sa taille. La longueur a été portée à 2,08 mètres pour accueillir la dépouille de l’ancien chef de l’État français qui était de grande taille. Jacques Chirac mesurait 1,89 mètre.
L’ancien chef d’État français a été inhumé au cimetière de Montparnasse dans un cadre strictement privé, aux côtés de sa fille Laurence, décédée en avril 2016, conformément au souhait de son épouse Bernadette. Un simple bouquet de fleurs déposé sur une simple tombe. Situé au 14 ème arrondissement de Paris, le cimetière de Montparnasse abrite 35 000 tombes où se reposent de parfaits anonymes et de nombreuses personnalités illustres comme Simone Veil, Serge Gainsbourg, Raymond Barre, Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre.

Etienne Gnassingbé EYADEMA dictateur et tyran qui avait dirigé le Togo pendant plus de 38 ans avec une main de fer, après sa mort, ce dernier a été enterré dans un mausolée construit à coût de centaines de millions de FCFA dans son supposé village natale à Pya.

Tout comme, dans un petit pays pauvre et très endetté qu’est le Gabon, on a dépensé des milliards pour construire un mausolée sur une superficie de 6500 m2 à l’ancien chef d’État Omar Bongo qui avait pourtant la taille de trois pommes.
Franceville avait connu, deux jours de festivités durant, une ambiance digne des grands moments du pays, pour l’inauguration de ce mausolée. Le président de la République Ali Bongo, le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement s’étaient rendus dans la capitale provinciale du Haut-Ogooué pour la présentation officielle du Mausolée Omar Bongo Ondimba.

Ce monument dispose d’une mosquée, d’une église, d’une bibliothèque et d’un musée où sont présentés certains objets personnels de l’ancien président, parmi lesquels le collier qu’il a arboré le 2 décembre 1967 lorsqu’il accédait à la magistrature suprême. Ce mausolée qui a coûté des milliards, a été réalisé par l’architecte arabe Chafik Kabbaj. Construit selon celui-ci avec des caractères revisités et épurés, il «magnifie et immortalise l’œuvre d’Omar Bongo», avait indiqué le maire de Franceville Roger Ayouma.

La date de cette présentation n’avait pas été choisie au hasard puisque, s’il s’est éteint le 8 juin 2009, Omar Bongo Ondimba a accédé au pouvoir le 2 décembre 1967. Reste à savoir si c’est grâce à ce grand mausolée qu’il va accéder au paradis. Ou alors qui sait, peut-être Omar Bongo habite et règne désormais dans le mausolée.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment