05242017Headline:

Yopougon-Terrible Drame dans une famille burkinabé : Le neveu tue son oncle et se fait exécuter par la foule

morts

archive

Un terrible drame qui va certainement marquer les esprits, s’est produit au quartier « Gesco », à Yopougon. Une famille a enregistré deux morts dans ses rangs. Et dans quelles circonstances ? Tragiques tout simplement.

En effet, selon nos sources, le samedi 11 juillet 2015, le jeune Tindo Fahisa, ressortissant burkinabé, âgé d’une vingtaine d’années, se pressente au quartier « Gesco », à Yopougon, au domicile de son oncle paternel. A savoir, le vieux Tindo Noaga, 73 ans chauffeur à la retraite. Ce dernier est en compagnie de sa jeune femme T. Alimata, 28 ans. Fahisa explique qu’il a des soucis de santé et souhaiterait que son oncle l’assiste financièrement pour qu’il se soumette à des soins. Le septuagénaire n’y voit aucun inconvénient. Mais demande à son neveu, de patienter jusqu’au lendemain, afin qu’il donne une suite à sa préoccupation. Et le vieil homme d’ajouter que ce sera une suite favorable. Mais pour l’heure, il propose au fils de son frère, gîte et couvert pour cette nuit. Proposition bien accueillie par le jeune homme qui arbore même un large sourire dont est témoin l’épouse du maître des lieux. Hélas, le septuagénaire ignore là, qu’il venait d’embarquer dans une aventure d’où il ne reviendrait pas vivant. Plus jamais. En attendant, dans la soirée, le dîner est servi. Le neveu et l’oncle partagent un relatif copieux repas. Aux alentours de 22h, après des causeries familiales, tous conviennent à présent d’aller au lit. Les instants qui suivent, on entend du fond de sa chambre, les ronflements du retraité. C’est le clair indicateur que l’homme roupille d’un sommeil profond. Mais aux alentours de 2h du matin, ce sont cette fois des appels de détresse que l’on entend dans la maison. Mais que se passe-t-il ? En fait, Fahisa a pénétré dans la chambre de son oncle. Et du gourdin en sa possession, il fracasse le crâne du frère de son père. Il frappe plusieurs fois, au point d’exploser la tête de celui qui, pourtant, lui a promis ses largesses. Le vieux Tindo Noaga n’a même pas eu le temps de sortir de son sommeil, pour se défendre. Sa jeune épouse s’éjecte de la piaule. Ses cris de détresse et ses appels à l’aide parviennent à l’entourage. De bonnes volontés accourent et sont vite mises au fait du crime. A ce moment-là, le tueur Tindo Fahisa, tente de s’échapper. Mais il n’en aura pas le temps. Il est chopé par une horde humaine sur les dents. Et sans pitié, la loi du Talion lui est appliquée. Il est battu jusqu’à ce que mort s’en suive. Son cadavre, méconnaissable, témoigne de la hargne avec laquelle, ses bourreaux l’ont passé à la moulinette. Deux corps sans vie, pour la même famille. Quel drame ! La police, saisie, se déporte sur place. Un constat est fait. Puis, les services des pommes funèbres enlèvent les corps. Ils sont respectivement transférés à la morgue du Chu de Yopougon pour Tindo Noaga et à la morgue du Chu de Treichville pour le criminel par qui tout ce malheur est arrivé. Mais qu’est ce qui a bien pu pousser le jeune Tindo Fahisa, à tuer son aimable oncle, alors que personne n’aurait parié un seul kopeck sur cela? Crise de folie ? Règlement de comptes ? On n’en sait encore rien. Les conclusions de l’enquête sont donc attendues, pour situer tout le monde sur ce double drame familial.

KIKIE Ahou Nazaire

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment