02232024Headline:

8e congrès extraordinaire du Pdci-Rda: Le conseil de Guikahué menace de saisir la justice

Le jeu de ping-pong politique entre le camp du professeur Maurice Kakou Guikahué et la direction du Pdci continue. Le mercredi 13 décembre, à Cocody, l’avocat du secrétaire exécutif en chef, Me Honoré-Kouoto Attabi, a sévèrement adressé une mise en garde à la direction du Pdci-Rda.

Au cas où l’image et le nom de son client seraient associés au processus électoral qui se déroule au Pdci. « Nous mettons en garde ceux qui gèrent le processus. Il nous revient de source bien introduite et de façon récurrente que le nom et l’image du professeur Maurice Kakou Guikahué seraient déjà inscrits sur les bulletins de vote. S’ils le font malgré la position de M. Guikahué de ne plus être candidat, nous serons obligés de nous pourvoir devant le tribunal. Afin de préserver son image et son nom. Nous allons la formaliser dès ce soir (Ndlr : hier) même. Nous allons délivrer une sommation d’interdiction d’utiliser son nom et son image dans le processus électoral en cours. Parce qu’il a déclaré ne plus être concerné par ce processus. Il a écrit au président du comité électoral, le 12 décembre 2023», a rapporté Me Honoré-Kouoto Attabi.

Il faut souligner que Maurice Kakou Guikahué a, également, indiqué que bien qu’injustement éliminé, il n’entendait pas traîner le parti qu’il a servi 50 ans durant devant les tribunaux et a réaffirmé son attachement au Pdci-Rda en ces termes : « Je suis et je demeure Pdci-Rda ».

M. Guikahué a porté à la connaissance des congressistes du 8e congrès extraordinaire du Pdci-Rda qu’il a pris acte depuis le 4 décembre, de la décision du comité de conciliation et de médiation de sa formation politique de rejet de sa candidature à l’élection du président du Pdci-Rda du 16 décembre. « En conséquence de ce qui précède, je ne suis plus dans le processus d’élection du président du Pdci-Rda du 16 décembre et je décline toute responsabilité quant à l’utilisation de mon nom et mon image dans tout document relatif au processus électoral du 8e congrès extraordinaire », a fait savoir, le 12 décembre 2023, le vice-président du Pdci-Rda dans un communiqué publié, le mardi 12 décembre 2023.

Cette rencontre avec les médias, hier, a été aussi une occasion pour le conseil juridique de Maurice Kakou Guikahué d’expliquer la question du contrôle judiciaire qui pesait sur le prof Maurice Kakou Guikahué depuis janvier 2021 dont la levée, le 7 décembre 2023, « fait couler tant d’encre et de salive ».

Me Attabi a affirmé que la demande aux fins de mainlevée est non seulement antérieure au processus électoral en cours au niveau du Pdci-Rda, mais aussi les motivations qui sous- tendent cette demande n’ont rien de politique.

Puisque compte tenu des responsabilités du prof Maurice Kakou Guikahué liées à sa qualité de député et vice-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, son conseil a introduit, le 16 octobre 2023, une demande en vue de la levée du contrôle judiciaire dont il est l’objet conformément aux dispositions des articles 158 et 159 du code de procédure pénale.

Prenant la parole à la suite du conseil juridique, le porte-parole du vice-président du Pdci-Rda, le député Konan Marius a encore précisé que Maurice Kakou Guikahué n’est plus candidat à la présidence du Pdci-Rda. Tout en relevant des incongruités de la direction de son parti.

Citant la décision N°0077 -2023/PP/CAB du 7 novembre 2023 portant organisation du processus de désignation des candidats à la présidence du parti démocratique de Côte d’Ivoire en son article 2, une liste des candidats devait être dressée et publiée. Mais à trois jours du congrès extraordinaire prévu, le samedi 16 décembre, aucune liste des candidats n’est encore disponible. Or la campagne électorale est ouverte sans connaître les candidats retenus pour le congrès extraordinaire électif prévu, le 16 décembre 2023.

What Next?

Recent Articles