04042020Headline:

Abdoulaye Kouyaté affirme que La carte nationale d’identité n’a jamais été gratuite en Côte d’Ivoire

L’établissement de la carte nationale d’identité (CNI) n’a jamais été gratuite en Côte d’Ivoire, a estimé lundi à Abidjan, Abdoulaye Kouyaté, le président de l’Union des enseignants du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (UE-RHDP, proche du pouvoir) qui s’exprimait dans une conférence de présentation du plan d’actions 2020 de cette organisation.

« Les cartes nationales d’identité n’ont jamais été gratuites en Côte d’Ivoire. En 2009, c’est la communauté internationale qui a financé les CNI parce que nous étions dans un contexte de crise. Entre 2002 et 2011, on était dans une situation d’exception. On était dans une transition qui ne disait pas son nom, donc assisté par la communauté internationale », a soutenu M. Kouyaté estimant que la crise est terminée depuis dix ans et que le pays est dans la « normalité ».

M. Kouyaté répondait ainsi à l’opposition ivoirienne qui a plaidé pendant plusieurs mois pour que l’opération d’établissement des CNI qui a démarré il y a quelques jours se fasse gratuitement. Une requête à laquelle le gouvernement ivoirien n’a pas accédé en fixant le coût à 5000 FCFA.

« Quand le parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) était au pouvoir de 1960 à 1993, les CNI étaient payantes », a-t-il rappelé soulignant que payer pour l’établissement de sa CNI est un acte de « citoyenneté ».

Auparavant, M. Kouyaté a décliné les quatre axes du plans d’actions de l’UE-RHDP en cette année électorale 2020 avec pour objectif principal, de faire élire au premier tour du scrutin présidentiel à venir le candidat du RHDP, le parti présidentiel.

Les quatre articulations de ce plan d’actions sont les investitures des responsables locaux de l’UE-RHDP, les regroupements régionaux, les formations nationales et l’animation de la scène politique. « L’UE-RHDP se réserve le droit de prendre part au débat sur les questions d’intérêt national et de répliquer à toute attaque à l’endroit du gouvernement et du RHDP d’où qu’elle vienne », a dit M. Kouyaté précisant que son organisation revendique 40% des enseignants de Côte d’Ivoire.

Il a conclu en estimant qu’il est « temps et opportun que chacun comprenne que la seule voie d’accession au pouvoir est celle des urnes et non des armes dont certains sont nostalgiques ».

atoo.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles