05172022Headline:

Algérie: un ancien militaire ayant participé au Hirak arrêté en Espagne

Un ancien militaire algérien a été arrêté en Espagne lundi 14 mars dernier. Il risque d’être expulsé prochainement. Mohamed Benhalima avait fui l’Algérie en septembre 2019. Il avait participé au Hirak, ce mouvement de contestation né en février 2019 et qui a abouti au départ de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika deux mois plus tard, après vingt ans au pouvoir. Il a été condamné en Algérie l’an dernier.

Mohamed Benhalima quitte l’Algérie en septembre 2019. Selon l’organisation Amnesty International, il apprend alors que son nom figure sur une liste de militaires recherchés pour avoir participé au Hirak.

L’ancien caporal de 32 ans arrive en Espagne. Il y a depuis déposé une demande d’asile, ainsi qu’en France. Il y a un an, Mohamed Benhalima est jugé par contumace, en Algérie. Il est condamné à dix ans de prison pour « publication de fausses informations ». L’Algérie émet un mandat d’arrêt international.

L’ancien militaire est arrêté en Espagne, à Saragosse, lundi dernier, selon son avocat. Ce dernier précise qu’il fait désormais face à une procédure d’expulsion. Procédure que la police a motivée, selon lui, par des accusations « d’activités contraires à la sécurité nationale ou qui pourraient compromettre les relations de l’Espagne avec d’autres pays ».

Les autorités espagnoles lui reprocheraient notamment de présumés liens avec le mouvement Rachad, classé terroriste par le pouvoir algérien depuis mai dernier.

Amnesty International le décrit comme un lanceur d’alerte ayant dénoncé la corruption dans l’armée algérienne ,et appelle l’Espagne à renoncer à son expulsion. Il y a moins d’un an, dans une affaire similaire, l’Espagne avait remis un ancien militaire déserteur aux autorités algériennes.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles