06252022Headline:

Alliance de l’opposition au Sénégal : cette fois, c’est la bonne ?

À peine formée, voilà que l’alliance entre les deux principales coalitions de l’opposition vient de connaître son premier accroc. Le 9 mai, les dossiers de candidature de Wallu Sénégal ont été recalés par la Direction générale des élections (DGE) pour défaut de parrainages. Il reste environ 24 heures à la coalition d’Abdoulaye Wade pour mettre ses listes en conformité. Yewwi Askan Wi (YAW) a pour sa part validé sans encombre celles déposées devant l’administration en vue du scrutin législatif du 31 juillet. Quant au magnat des médias Bougane Gueye Dany, au député Mamadou Diop Decroix ou à l’activiste Fadel Barro, ils ont eux été définitivement recalés.

Défendant ses nouveaux alliés, le mandataire national de la coalition YAW s’est empressé de crier au complot. « Si Macky Sall veut qu’il y ait des élections au Sénégal, il n’a qu’à arrêter son sabotage, déclare à JA le député Déthié Fall. Comment imaginer que la coalition du PDS ne dispose pas de parrainages suffisants ? » L’un des leaders de Wallu Sénégal tempère, admettant des erreurs possibles lors du dépôt des listes. « Nous avons un stock de soutiens largement suffisant pour présenter de nouveaux parrains d’ici à demain », assure-t-il.

Si Déthié Fall est si prompt à montrer les dents face à Macky Sall, c’est parce qu’il est galvanisé par l’accord scellé entre les deux coalitions – il s’agit selon lui de « l’accord du siècle ». Du siècle, peut-être pas, mais l’alliance entre les principales figures de l’opposition est pour le moins inédite. Encore faut-il qu’elle tienne.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles