05262024Headline:

Burkina Faso: Des assises nationales prévues pour les 25 et 26 mai

Au Burkina Faso, le gouvernement de transition a annoncé la tenue des assises nationales les 25 et 26 mai 2024. L’objectif principal de cette initiative est de décider de l’avenir de la transition, qui devrait normalement se terminer le 1er juillet prochain.

Le régime militaire, en place depuis 2022, pourrait prolonger la durée de la transition à l’issue de ce dialogue national. Les assises nationales ont été prévues pour « délibérer sur la suite à donner à la transition ». Cette consultation nationale se tiendra les 25 et 26 mai 2024. Le gouvernement, sous la présidence d’Ibrahim Traoré, a informé l’opinion publique nationale et internationale de la tenue de ce dialogue via un communiqué.

Selon le communiqué diffusé à la télévision nationale (RTB) et signé par le ministre de l’Administration territoriale, Emile Zerbo, « ces assises permettront aux représentants des forces vives de la nation de délibérer sur la suite à donner à la transition, dont la durée impartie par la charte du 14 octobre 2022 s’étend jusqu’au 1er juillet 2024 ».

Étant donné que les autorités militaires ont lié l’organisation des élections à la résolution de la crise sécuritaire, on peut anticiper les conclusions des assises concernant la prolongation ou non de la transition. Le capitaine Ibrahim Traoré a clairement indiqué que les élections ne sont pas une priorité pour lui. « Ce n’est pas une priorité, je vous le dis clairement, la sécurité est la priorité », avait-il déclaré.

Selon certains observateurs, le Burkina Faso pourrait suivre le modèle malien. Au Mali, un dialogue inter-malien a autorisé la prorogation de la transition de 2 à 5 ans, et les participants ont même encouragé la candidature d’Assimi Goita à la prochaine élection présidentielle.

What Next?

Recent Articles