06172024Headline:

Cas Charles Blé Goudé, ingratitude: DR. Boga Sako dévoile ses griefs contre Gbagbo

Dr. Boga Sako, président de la Fondation ivoirienne pour l’observatoire et la surveillance des droits de l’homme et de la vie politique (FIDHOP), a révélé ses griefs contre l’ex-chef de l’État ivoirien, Laurent Gbagbo.

Dr. Boga Sako reproche à Laurent Gbagbo son « ingratitude » envers la jeunesse et certains acteurs clés du combat pour sa libération durant son procès à la Cour pénale internationale (CPI).

« Des jeunes se sont sacrifiés pour que la Côte d’Ivoire reste debout, mais ils ont été mal récompensés par des aînés ingrats », a-t-il dénoncé. Dans une interview publiée par Notre Voie le mercredi 22 mai 2024, le président de la FIDHOP a révélé être « l’une des victimes » de ce manque de reconnaissance.

Mais la façon dont nous avons été vilipendés, je l’ai dénoncée hier, je le fais aujourd’hui et je le ferai demain
« En tant qu’acteur de la société civile, je me suis sacrifié pour défendre la vérité et la justice partout en Europe, car je pensais que le président de mon pays avait été attaqué et humilié. Dieu merci, il est revenu dans son pays. Nous avons gagné notre combat. Mais ils ont osé dire que je suis allé au restaurant, alors que M. Bacongo aurait été heureux de me voir au RHDP. Même si nous avions des problèmes, nous pouvions les régler en interne. Mais la façon dont nous avons été vilipendés, je l’ai dénoncée hier, je le fais aujourd’hui et je le ferai demain. Dire que je suis allé au restaurant, c’est méchant », a-t-il argumenté.

Évoquant le cas Charles Blé Goudé, dont les relations avec Laurent Gbagbo se sont fortement détériorées depuis la fin du procès à la Cour pénale internationale, le président de la FIDHOP ne cache pas sa désolation.

« À propos de Blé Goudé, j’ai été choqué de voir que lors d’un meeting à Agboville, on avait du mal à mentionner même son nom, alors qu’il était sur toutes les tribunes pour la Côte d’Ivoire et son président. Il y a un problème si on ne peut plus dire le nom de Blé Goudé. C’est écœurant. On se demande alors si cela valait la peine de sacrifier dix ans de sa vie à défendre les valeurs de notre pays et ceux qui les incarnent », a exprimé Dr. Boga Sako.

What Next?

Recent Articles