05212022Headline:

Ce qu’il faut retenir du rassemblement de Jean-Luc Mélenchon à Lyon

Candidat de la gauche le mieux placé dans les sondages, Jean-Luc Mélenchon était à Lyon ce dimanche pour un grand meeting à La Croix Rousse, avec pour objectif de renforcer sa position de seul choix «utile» pour les électeurs de gauche.

Ce rassemblement de l’Union populaire a eu lieu en plein air sur l’Esplanade du Gros Caillou, à cheval entre le 1er et le 4e arrondissement de Lyon. Des quartiers qui sont un véritable bastion politique de Jean-Luc Mélenchon : en 2017, 35,35% des électeurs du 1er arrondissement avaient voté pour l’Insoumis en chef au premier tour, et 25,35% pour le 4e arrondissement. C’est également à Lyon qu’il avait donné son premier meeting à hologramme, qui était retransmis en direct à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), en février 2017.

Actualité oblige, Jean-Luc Mélenchon, a qui l’on a souvent reproché sa position pro-russe, a ouvert son meeting sur la guerre en Ukraine et ses conséquences. Sans ambiguïté, il a voulu «porter un message : Stop à la guerre ! Stop à l’invasion en Ukraine !».

Selon le candidat Insoumis, «l’invasion de l’Ukraine change le cours de l’Histoire. Vladimir Poutine commence un nouvel ordre mondial basé sur la force. Monsieur Poutine est seul responsable, parce que c’est lui qui a décidé de passer à l’acte.»

Jean-Luc Mélenchon, en meeting à Lyon : «Il faut rouvrir la discussion internationale pour le désarmement nucléaire du monde»

Une actualité qui lui a également permis d’évoquer certaines de ses positions, comme son souhait de sortir de l’Otan, de faire de la France «un pays non aligné, qui ouvrira la discussion internationale […] pour le désarmement nucléaire du monde».

Comments

comments

What Next?

Recent Articles