06192021Headline:

Côte d’Ivoire/ Alassane Ouattara étudie la possibilité de décaler les élections municipales de 2023

Alassane Ouattara n’épargne pas le report des élections municipales, les sénatoriales ainsi que les régionales. Alors que ces rendez-vous électoraux sont prévus pour 2023, le président ivoirien n’exclut pas de les organiser en 2025. De son côté, Emmanuel Macron, informé, a livré sa position.
L’information émane de nos confrères. En effet, le média panafricain publie sur son site qu’ Alassane Ouattara « étudie la possibilité de décaler les élections municipales, sénatoriales et régionales ». Il est important de préciser que ces scrutins doivent être organisés en 2023. Par ailleurs le chef de l’État ivoirien s’est déjà entretenu sur le sujet avec « certains partenaires de la présidentielle dont la France ». Pour sa part, Emmanuel Macron qui demeure attaché à la stabilité de la Côte d’Ivoire « n’a émis pour le moment aucune réserve ».
On se rappelle qu’en 2018, le RHDP d’Alassane Ouattara s’était taillé la part du lion lors des élections municipales qui ont connu un taux de participation de 36,20 %. En effet, le parti au pouvoir a raflé 46 % des voix, soit 92 communes. Le RHDP a devancé Henri Konan Bédié et le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire) qui ont obtenu 28 % et 50 communes. Pour leur part, les candidats indépendants ont parfaitement joué le rôle de trouble-fêtes en récoltant 28 % des voix et 56 communes. Le Front populaire ivoirien (FPI) a dû se contenter de deux communes.
En ce qui concerne les élections régionales, le RHDP a encore dicté sa loi. Le parti d’ Alassane Ouattara a récolté 60 % des voix, ce qui représente 18 régions. Entre temps, le grand rival, le PDCI, est reparti avec six régions pour un score de 20 %.

Cependant, avec le retour annoncé de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, le RHDP réussira t-il à asseoir une fois de plus sa suprématie sur l’échiquier politique ivoirien ? Définitivement acquittés par la Cour pénale internationale (CPI), l’ex-président ivoirien et son protégé Charles Blé Goudé sont en route pour Abidjan. Du coup, une union sacrée du FPI autour du « Woody » de Mama n’est pas à exclure. Le parti à la rose pourrait retrouver des couleurs à la faveur des prochaines municipales. Ce qui serait un sérieux obstacle sur le chemin d’ Alassane Ouattara et des siens.

actualiteivoire.info

Comments

comments

What Next?

Related Articles