07192024Headline:

Côte d’Ivoire: après sa nomination, KKB brise enfin le silence

Candidat malheureux à la présidentielle du 31 octobre 2020, Kouadio Konan Bertin a été nommé ministre de la réconciliation nationale, le mardi 15 décembre 2020.
Au lendemain de sa prestation de serment, mardi, le président Alassane Ouattara a procédé à un réaménagement de son gouvernement. Selon le communiqué du gouvernement, le chef de l’Etat a nommé Kouadio Konan Bertin (KKB) au poste du ministre de la réconciliation, une première dans l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Nommé, KKB, qui a terminé deuxième à la présidentielle du 31 octobre 2020, a livré ses vives impressions. « Il n’y a pas de plus beau destin individuel et collectif que de servir la paix pour servir notre pays. Pour le dialogue, pour la réconciliation, pour la paix, nous devons mettre de côté nos désaccords », a déclaré le tout premier ministre de la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Dans sa mission, Kouadio Konan Bertin aura à travailler pour la décrispation du climat politique de la Côte d’Ivoire et unir les fils et filles du pays pour le développement de la nation. Le dissident du PDCI-RDA aura ainsi la lourde tâche de convaincre le chef de file de l’opposition, Henri Konan Bédié, à fumer le calumet de la paix avec Alassane Ouattara, dont il ne reconnait « l’éligibilité ». C’est donc une mission diplomatique qui n’a pas l’air facile.

beninweb.TV

What Next?

Recent Articles