01282022Headline:

Côte d’Ivoire : bras de fer entre le Collectif des Petites et Moyennes Entreprises et l’AGEROUTE, la raison

Le Collectif des Petites et Moyennes Entreprises engagées dans le Programme d’Entretien Routier 2018-2019-2020 est engagé dans les discussions avec l’AGEROUTE pour proroger le PER 2019-2020 et trouver une solution au non-paiement des factures échues dans le cadre du Programme d’Entretien Routier (PER) 2018 et du PER 2019-2020 ainsi que des Programmes d’Urgence et des Travaux des visites présidentielles.

En principe, l’AGEROUTE devrait procéder à la levée de la mesure de clôture du PER 2019, le 23 octobre 2021, malheureusement ce délai ne sera pas respecté.

Dans un communiqué signé du Président Bertin Oria, le Collectif des Petites et Moyennes Entreprises engagées dans le PER 2018-2019-2020 (CPME-PER) constate l’inflexibilité de l’AGEROUTE à s’exécuter.

Le Collectif s’oppose fermement à la mise en œuvre de cette décision unilatérale qui lui est préjudiciable et invite ses membres à ne pas s’associer aux missions de visites de clôture fixées par l’AGEROUTE avec les missions de contrôle jusqu’à la fin des discussions avec les autorités contractantes.

Le CPME-PER insiste pour l’ajournement du PER 2019 et rappelle au Fonds d’Entretien Routier (FER) qu’il est impératif de communiquer un calendrier ferme pour la reprise des paiements des décomptes impayés et ceux échus à date afin de permettre l’achèvement du PER 2019-2020.

Le CPME-PER dit marquer sa détermination à user de toutes les voies de recours pour faire droit à sa demande.

Le Collectif regroupe l’ensemble des Petites et Moyennes Entreprises engagées sur le PER 2018-2019-2020 et envisage à brève échéance de se muer en Groupement Patronal des PME du BTP.

W.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles