05182021Headline:

Côte d’Ivoire: KKB, quel est le bilan d’action depuis sa nomination ?

Le 15 décembre 2020, à la surprise générale les ivoiriens apprennent la nomination de Kouadio Konan Bertin dit KKB au poste de ministre de la réconciliation nationale.

A cette date la Côte d’Ivoire traversait une crise post-électorale consécutive à une élection présidentielle boycottée par la quasi totalité de l’opposition Ivoirienne… à l’exception de Kouadio Konan Bertin qui était le seul candidat face au président sortant Alassane Ouattara.

Ainsi donc KKB devenait pour la première fois ministre, et cela dans le gouvernement de celui qu’il venait d’affronter lors du scrutin présidentiel.

Pour un grand nombre d’ivoiriens, cela confirmait les soupçons de connivences entre les deux hommes en vue de donner un minimum de crédibilité à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020. Vrai ou faux ? Nul ne sait. Mais pour l’opposition Ivoirienne, KKB venait ainsi de choisir son camp.

Pour les plus optimistes ou disons simplement les idéalistes, KKB venait de faire preuve de maturité en acceptant cette nomination dans le seul but d’oeuvrer à la réconciliation des filles et fils d’un pays divisé depuis trop d’années.

Sauf que voilà plus d’un mois et demi que KKB occupe le poste de ministre de la réconciliation nationale, un mois et demi que son ministère n’existe que de nom. Aucune annonce, aucune mission, aucune action, rien. A tel point que nombreux sont les ivoiriens qui ont déjà oublié l’existence de ce ministère.

Pour les plus septiques, c’est juste un ministère de plus qui va engloutir des milliards de F.CFA qui ne serviront à rien. On est bien tenté de s’interroger sur les raisons de cette inaction de KKB et de son ministère.

Mais à l’évidence cela peut s’expliquer. KKB est censé réconcilier des Ivoiriens de deux camps, mais deux camps opposés qu’il a plusieurs fois trahi, deux camps qui ne lui font pas confiance.

Oui les Ivoiriens veulent se réconcilier, oui les Ivoiriens arriveront à se pardonner et à vivre de nouveau ensemble. Mais il est plus qu’évident que cela n’adviendra sous la conduite de KKB.

Il est quasiment évident que Kouadio Konan Bertin le sait. Cela explique sans doute pourquoi il continue de tourner en rond depuis qu’il a été nommé.

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles