07212024Headline:

Côte d’Ivoire : grosse polémique sur la nomination de KKB

Kouadio Konan Bertin dit KKB, candidat malheureux au dernière élection présidentielle du 31 octobre 2020 vient de se faire nommé ce mardi 15 décembre 2020, par le président Alassane Ouattara au poste de

Ministre de la réconciliation nationale.
Ministère créé il y a de cela deux jours, lors de l’investiture du président.
Mais à peine créé et occupé par le seul candidat opposant au président Ouattara qui a accepté d’aller aux élections, que le portefeuille ministériel et son occupants KKB, s’attirent les critiques les plus virulentes du

ministre Gnamien Konan , de Jean Bonin du FPI, du Pr Niamkey du PDCI, de l’artiste chanteur Spayrow et de biens d’autres personnalités pour ne citer que celles-ci.
Gnamien dit et je cite :

<>.
Pour lui ce n’est pas nécessaire de créer un ministère de la réconciliation pour que les Ivoiriens soient réconciliés.
Pour Jean Bonin du FPI,

les Ivoiriens n’ont pas besoin de cet Ministère pour vivre en Paix et se reconcilier.
Ce dont ils ont besoin , c’est d’exalter la primature du droit sur tout et sur tous, avec son corolaire de respect de la constitution. Le faire ne coûtera pas un kopeck au contribuable et s’avérera beaucoup plus efficient et efficace pour résoudre les liens de la fraternité entre les Ivoiriens.

le PDCI de Bédié d’où est issu le nouveau ministre, s’est prononcé par le canal de son secrétaire exécutif par intérim le Pr Niamkey Koffi:

<>.

Pour le Pr Niamkey Koffi, le dialogue politique reste la seule solution pour la réconciliation.
Dans le domaine des artistes, le Reggae Man Spayrow déclare:

<< Qu’en est-il du contenu de la mission ( Ndlr, CDVR) .. Ça nous a quand même coûté des milliards…>>.

Pour lui il faut utiliser nos acquis qui nous ont coûté chers et trouver une personne neutre.
Le RHDP , parti au pouvoir, approuve et salut la décision du Président Alassane Ouattara.
De mémoire de politicien, jamais un poste ministériel et son occupant n’ont créé autant de critiques et de commentaires divergentes.

Le paradoxe est que c’est ce ministère qui doit oeuvrer pour la réconciliation des Ivoiriens, les rapprocher pour qu’ils se parlent et s’écoutent et aller à la paix.
Si son ministère diviserait déjà les Ivoiriens, alors, KKB réussira t-il sa mission ?

Bon vent à lui pour une côte d’ivoire apaisée et des Ivoiriens vraiment réconcilier.

Operanews

What Next?

Recent Articles