07232024Headline:

Côte d’Ivoire : La guerre Ouattara-Thiam fait rage/ il y a du feu à la case

À l’approche des élections présidentielles de 2025, l’atmosphère socio-politique ivoirienne reste marquée par une guerre ouverte entre le RHDP du président Alassane Ouattara et le PDCI-RDA dirigé par l’ancien CEO du Crédit Suisse, Tidjane Thiam.

Cette confrontation fait la Une de nombreux journaux parus ce vendredi 28 juin 2024.

Le Patriote, quotidien proche du régime d’Abidjan, cible régulièrement le leader du PDCI-RDA. “Tidjane Thiam a bel et bien été contraint à la démission pour espionnage”, titre le journal, évoquant les raisons du départ de l’ex-banquier franco-ivoirien de la présidence du Crédit Suisse. De son côté, Le Bélier affirme que “les attaques répétées contre le président du PDCI-RDA montrent que le RHDP perd sa sérénité”, soulignant les difficultés que Thiam pose au parti au pouvoir.

Dans le cadre de la revitalisation de l’axe Abidjan-Luanda, Le Jour Plus indique que les présidents Alassane Ouattara et Joao Lourenço ont “signé 14 accords bilatéraux, hier”. “Sécurité, mines, pétrole, agriculture, diplomatie
La rivalité entre ces deux anciens alliés politiques se manifeste également au sein du royaume baoulé, où les tensions liées à la succession font rage. “Comment le PDCI-RDA veut diviser les Baoulés”, écrit le Patriote, accusant le parti de feu Henri Konan Bédié de raviver « le repli ethno-tribal ». Depuis le décès de la Reine Akoua Boni II en mai dernier, le parti septuagénaire semble avoir pris parti dans cette crise de succession. Le conclave organisé par le PDCI-RDA pour trouver une issue favorable livre ses premiers résultats. “Le peuple baoulé réaffirme son attachement à son roi, Otimi Nanan Kassi Anvi”, rapporte Dernière Heure Monde. Ce journal, proche du PDCI-RDA, cite un cadre baoulé déclarant : “Nos us et coutumes à l’épreuve de la politique politicienne”, soupçonnant de son côté le pouvoir RHDP d’être impliqué dans les troubles au sein de la royauté baoulé.

Un autre sujet majeur de l’actualité est l’audit en cours au sein de SNEDAI, l’entreprise fondée par Adama Bictogo, également président de l’Assemblée nationale. “Il y a du feu à la case”, écrit Dernière Heure Monde, reprenant les révélations du média français Africa Intelligence. Le Sursaut ajoute que “les choses se compliquent pour Adama Bictogo”. Selon les révélations d’Africa Intelligence, rapporté par les journaux ivoiriens, une guerre dans la course à la succession du président Ouattara au sein du RHDP , en cas de non candidature à la présidentielle de 2025, serait à l’origine des ennuis de M. Bictogo.

Enfin, l’actualité de ce vendredi est marquée par le renforcement de la coopération entre l’Angola et la Côte d’Ivoire, deux géants économiques de l’Afrique sub-saharienne. Dans le cadre de la revitalisation de l’axe Abidjan-Luanda, Le Jour Plus indique que les présidents Alassane Ouattara et Joao Lourenço ont “signé 14 accords bilatéraux, hier”. “Sécurité, mines, pétrole, agriculture, diplomatie… Ouattara et Lourenço bétonnent la coopération”, titre Fraternité Matin, ajoutant que ces accords couvrent plusieurs domaines clés de collaboration entre les deux nations.

What Next?

Recent Articles