07222024Headline:

Côte d’ivoire: la présence de Bédié indésirée par la JPDCI à l’investiture de Ouattara

Partira, partira pas ? La participation du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié à l’investiture du président ivoirien Alassane Ouattara est en question en Côte d’Ivoire. Pour la jeunesse du plus vieux parti ivoirien, la question ne se pose même pas.

« C’est une provocation de trop », a réagi Innocent Yao, le président de la Jeunesse rurale du PDCI. Joint par 7info.ci dans la matinée du mercredi 9 décembre, le leader des jeunes du parti d’Henri Konan Bédié a indiqué que la participation du président de son parti à la cérémonie d’investiture du chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara ne peut se faire.

« Cette invitation est une provocation de plus, c’est une provocation de trop. Dès l’instant où une Constitution est violée et qu’il y a des manifestations pacifiques pendant lesquelles il y a des tueries et des arrestations et que par la suite on vient nous tendre une invitation à une investiture d’une élection qu’on a boycottée, c’est une provocation de trop « , estime Innocent Yao.

Par voie de presse, l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié a fait l’objet d’une invitation pour prendre part à la cérémonie d’investiture d’Alassane Ouattara le président réélu de Côte d’Ivoire après le scrutin du 31 octobre 2020. Mais la participation de l’ancien chef d’État se pose au regard de sa posture de chef de file de l’opposition politique dans le contexte politique actuel.
Henri Konan Bédié et bien d’autres leaders de l’opposition ivoirienne ne reconnaissent jusque-là pas les résultats de l’élection présidentielle du 31 octobre dernier qui a vu la réélection du président sortant Alassane Ouattara. L’opposition politique, on se rappelle, avait dénoncé la candidature d’Alassane Ouattara jugée inconstitutionnelle ainsi que l’organisation du processus électoral. Henri Konan Bédié et ses alliés de la plateforme des partis de l’opposition politique ivoirienne avaient appelé à la désobéissance civile et au boycott du scrutin avant d’annoncer la mise en place d’un gouvernement de transition dont il est le président.

Pour Innocent Yao, la question de la participation du président Henri Konan Bédié ne se pose même pas. « Il ( Ndlr, Henri Konan Bédié) ne peut même pas partir. Pour la mémoire de nos camarades qui sont morts et qui jusqu’à présent n’ont obtenu justice, il ne peut même pas partir « , tranche-t-il à 7info.ci qui l’a joint.

Le 11 novembre dernier, après des troubles liés à l’élection présidentielle, les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié se sont rencontrés à Abidjan. Ils avaient à l’occasion promis se revoir pour relancer le dialogue politique en panne dans le pays depuis des mois. La cérémonie d’investiture est prévue le 14 décembre à Abidjan. De nombreux chefs d’État sont annoncés selon la presse nationale.

7info.ci

What Next?

Recent Articles