11282020Headline:

Côte d’Ivoire/Presidentielle 2020: les propos de Fernand Dédeh sur la situation de Dabou « Trop, c’est déjà trop! L’horreur sous nos yeux! »« SVP, messieurs, arrêtez ! »

le cri du coeur de Fernand Dédeh suite aux violences à Dabou…
Deux jours de sang, de larmes et d’incendie! L’horreur sous nos yeux! La terreur dans nos vies. Incroyable, impensable, inimaginable! La boucherie Dabou, les personnes décédées, les nombreux blessés pendant les affrontements, les accidents sur la voie publique provoqués par les troncs d’arbres, l’intrusion des personnes étrangères armées sur le campus de Cocody, trop, c’est déjà trop! La Côte d’Ivoire ne peut pas projeter une telle image au monde! Toute la journée, ce mardi 20 octobre 2020, que d’appels de détresse en provenance de Dabou. Quelques jours plus tôt, c’était Bongouanou, au Centre-Est.

Le feu couve toujours dans la zone. Le lundi 19 octobre 2020, c’était Bonoua. À Dabou, les villageois ne dorment plus que d’un œil. Les comités d’auto-défense refont surface. « Les hommes surveillent les villages. Les femmes sont priées de rester ds les maisons. », selon une source sur le terrain. Pour l’instant, personne n’explique vraiment la montée des violences.

Des personnes qui ont longtemps vécu en harmonie dans la ville ne peuvent pas, du jour au lendemain, devenir des ennemis au point de se découper ou détruire les biens appartenant aux uns ou aux autres. Qui, cela honore-t-il, le spectacle de ces étudiants et étudiantes, qui fuient les cités universitaires, baluchons sur la tête? Si c’est cela la politique, arrêtons tout, repartons à zéro.

Les hommes politiques et la société civile ne peuvent pas se taire devant ces atrocités d’un autre âge. Il est temps de recadrer les partisans et surtout le discours politique. Cinquième jour de la campagne. Le candidat du RHDP, Alassane Ouattara, frappé par un deuil, était absent au rendez-vous avec le patronat ivoirien ce mardi 20 octobre 2020.

Il s’est fait représenter par le ministre d’Etat, Secrétaire général de la présidence de la République, Patrice Achi. Discours centré sur le volet économique du projet . L’essentiel de la cérémonie se trouve peut-être dans le ton humour du président du Patronat, Jean- Marié Ackah, qui sonne comme une attente forte du secteur privé: « 30 % de moins sur la fiscalité. 30%, plus de financement pour les 5 ans à venir » au cas où le Alassane Ouattara est réélu.

Patrick Achi avait en effet accordé 30% de temps supplémentaire aux échanges avec le Patronat ivoirien. Le Candidat « violet », Kouadio Konan Bertin a quant à lui, inauguré ce mardi 20 octobre 2020. sa Web télé pour se reprocher davantage de ses électeurs et relayer ses activités.

Il sera ce mercredi 21 octobre 2020, dans les villages de Yamoussoukro. Tiens, il assistera en milieu de soirée à un tournoi de Maracana, au quartier Therese. Les candidats ne parlent pas beaucoup de Sport. C’est sûrement l’occasion pour KKB de dérouler son « Projet-Sport ».

yeclo

Comments

comments

What Next?

Recent Articles