06172024Headline:

Décédé à 89 ans, Henri konan Bédié repose à jamais à pèpressou, son village natal

L’ex-président ivoirien, Henri Konan Bédié a été inhumé ce samedi 1er juin 2024, dans une cérémonie empreinte de solennité et d’émotion, en présence de sa famille et de nombreuses personnalités politiques.

Le Sphinx de Daoukro, décédé à 89 ans, a été porté en terre dans la stricte intimité familiale, après une messe d’action de grâce célébrée en sa mémoire, à Pèpressou, son village natal.

Parmi les dignitaires présents figuraient le vice-président de la République, Tiémoko Meylet, le représentant le président Alassane Ouattara, absent du pays, le Premier ministre Robert Beugré Mambé, les cadres et dirigeants du PDCI-RDA, ainsi que des membres du gouvernement, famille et proches et des leaders de l’opposition.

Tous ont tenu à rendre un dernier hommage à celui qui a marqué de son empreinte la vie politique ivoirienne. Ces funérailles marquent la fin de deux semaines de cérémonies d’hommage éclatées à travers la Côte d’Ivoire nationale.

Henri Konan Bédié, ancien président de la République, ministre, président de l’Assemblée nationale, ambassadeur et figure de proue de l’opposition, laisse derrière lui un héritage politique de plus de 60 ans.

Son décès inattendu a plongé la nation dans une profonde tristesse. Dans son message de condoléances, au lendemain de l’annonce de la triste nouvelle, Alassane Ouattara s’est félicité de « un aîné, un homme d’État qui avait un profond amour pour la Côte d’Ivoire ».

Lors de la cérémonie d’hommage national, Tidjane Thiam , successeur de Bédié à la tête du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), a évoqué le riche parcours de celui qu’il considérait comme une personnalité exceptionnelle.

Notre pays a eu la chance d’avoir un tel homme dans des fonctions aussi importantes pendant une longue durée. Il n’y a aucun aspect de nos vies où il n’a pas laissé sa marque
« Notre pays a eu la chance d’avoir un tel homme dans des fonctions aussi importantes pendant une longue durée. Il n’y a aucun aspect de nos vies où il n’a pas laissé sa marque », a-t-il déclaré, remerciant également le président Ouattara pour son soutien dans l’organisation des obsèques .

Charles Blé Goudé, leader politique, a également exprimé sa reconnaissance envers Henri Konan Bédié. « Le président Bédié a rassemblé au-delà de son parti politique. Ce n’était pas un chef de clan, c’était un homme d’État », a-t-il affirmé. Il a souligné le caractère conciliateur et la vision d’unité nationale de Bédié, un homme qui savait pardonner pour faire grandir la Côte d’Ivoire.

Émile Constant Bombet, vice-président du PDCI-RDA, a quant à lui rappelé que Bédié était l’héritier de la flamme de la paix d’Houphouët-Boigny, incarnant l’espoir et l’espérance pour le pays.

Avec la disparition de ce grand homme d’État, la Côte d’Ivoire tourne une page importante de son histoire, mais l’héritage de Bédié continue d’inspirer les générations futures.

What Next?

Recent Articles