12072022Headline:

Élection de la jeunesse communale de Cocody : le candidat Sery Emmanuel dénonce de graves irrégularités de la part de la FENUJECI By JMTONGA

Le dimanche 30 octobre 2022, il s’est tenu l’élection couplée du président et du Commissaire aux comptes de la jeunesse communale de Cocody. En lice pour le “fauteuil présidentiel”, deux candidats. Notamment Sery Emmanuel et Diomandé Flan. Si pour le vote du commissaire aux comptes, les choses se sont relativement bien passées, il n’en est pas pareil pour celui du président des jeunes de la commune résidentielle d’Abidjan. Pour cause, Sery Emmanuel, le candidat présenté perdant dénonce de graves irrégularités dans le scrutin. Toute chose qu’il nous fait savoir, sans langue de bois.

Le candidat Szey Emmanuel pointe du doigt la FENUJECI

Sery Emmanuel, candidat à la présidence de la jeunesse communale de Cocody, n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer des faits qu’il qualifie de fraude au sortir du scrutin du dimanche 30 octobre 2022. En effet, le candidat présenté comme perdant par son adversaire Diomandé Flan dénonce des irrégularités au cours de ce processus électoral. “A ce vote, il y a eu beaucoup d’irrégularités. Faisons remarquer pour commencer que les arrêtés des présidents de quartiers qui devraient leur permettre d’aller voter ne leur ont pas été remis. Ensuite, les élections du président et du commissaire au compte se sont faits simultanément. Après le vote, le dépouillement a commencé avec les commissaires aux comptes. A ce niveau, on a dénombré 97 votants. Et comme par enchantement, pour le président, on a dénombré 90 votants. Il y a donc curieusement 7 votants de moins. Cela, sans justification alors qu’il n’y a pas eu de bulletins nuls, encore moins d’abstention. Où sont donc passés ces 7 votants ?”, s’est interrogé le candidat Sery Emmanuel, choqué.

Le tableau de dépouillement de l’élection du président des jeunes de Cocody

Le tableau de dépouillement de l’élection du commissaire aux comptes de la jeunesse communale de Cocody

Non sans manquer de relever la réaction sur le coup de son staff, face à cette situation ambiguë. “Le comité d’organisation qui demande à mon représentant de signer le PV, toute chose que celui-ci refuse de faire en prenant le soin de faire remarquer ces irrégularités qu’il ne peut accepter. C’est ainsi que nous avons quitté les lieux. A notre grande surprise, nous apprenons plus tard que le comité d’organisation a fait une déclaration pour désigner mon adversaire vainqueur de ces élections”, a-t-il tenu à signifier.

Cet état de fait, Sery Emmanuel ne veut pas l’accepter. Le condamnant avec la dernière énergie, il se veut plus claire dans sa position. “Je suppose que les 7 votants qui ont été retirés sont mes votants. Je pense donc que s’il y a un vainqueur, c’est bien moi. Je demande que le comité d’organisation nous démontre ce qui s’est réellement passé pour qu’il manque 7 votants. Je suppose donc, jusqu’à preuve du contraire, que c’est moi qui suis élu à la tête de la jeunesse communale de Cocody”, s’est-il voulu claire. Avant de dénoncer l’attitude de son adversaire, Diomandé Flan. “Déjà, mon adversaire s’autoproclame président sur les réseaux sociaux et sur des médias. Je considère que c’est une usurpation parce que rien n’a encore été entériné puisque nous avons fait recours et attendons la suite”, a-t-il fait savoir.

La pétition des présidents de jeunes de la commune de Cocody

Poursuivant, Sery Emmanuel s’est voulu clair et décider à aller jusqu’au bout. “L’esprit dans lequel se sont déroulées les élections nous amène à informer l’opinion sur les incohérences que nous a produits la Fenujeci chargée d’organiser les élections de jeunesse communale. En effet, au vu des résultats, nous sommes amenés à dire qu’en ce lieu, le calcul arithmétique a perdu de sa logique dès lors que le nombre de votants varie selon le vote. Au vu de ces résultats sortis d’un laboratoire, nous ne nous reconnaissons pas dans cette forfaiture à visage découvert”, a-t-il dénoncé avec la dernière énergie avant d’appeler les autorités compétentes à réagir au plus vite. Mieux, les présidents des jeunes des quartiers de Cocody ont signé une pétition pour s’opposer au processus électoral du dimanche 30 octobre 2022. Ladite pétition a été déposée au ministère de l’Intérieur, au ministère de la Jeunesse, à la CNJCI, auprès du président de la jeunesse du District d’Abidjan, au secrétariat général de la FESCI, à la mairie de Cocody et à la FENUJECI.

Espérons que son recours soit pris en compte afin d’éviter un bicéphalisme au sein de la jeunesse de la sublime commune d’Abidjan.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles