07222024Headline:

La Guinée-Bissau ferme temporairement une partie sa frontière avec le Sénégal

La Guinée-Bissau a fermé une section de sa frontière avec le Sénégal suite à des affrontements entre deux communautés musulmanes dans le sud du Sénégal, selon des sources officielles.

Le président Bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embaló, a ordonné cette fermeture mercredi 19 juin, après des affrontements survenus dans la ville sainte de Médina Gounass, située dans la région de Kolda. Ces violences ont éclaté lundi, jour de l’Aïd, entre les fidèles de Thierno Amadou Tidiane Ba, appelés les Futankés, et ceux de Thierno Mounirou Baldé, les Gabunkés. De plus, ces affrontements ont fait un mort et plusieurs blessés, selon le ministère sénégalais de l’Intérieur.

En effet, le président Embaló a expliqué que « l’une des communautés avait demandé l’aide des Peuls Gabunkés vivant en Guinée-Bissau ». Il a poursuivi en déclarant : « J’ai donc décidé de fermer cette partie de la frontière pour prévenir toute escalade de violence. Les forces de sécurité de mon pays veillent scrupuleusement au respect de cette mesure ».

Pour rappel, la frontière entre la Guinée-Bissau et le Sénégal, d’une longueur de 341 km, s’étend de l’océan Atlantique à l’ouest jusqu’au tripoint avec la Guinée à l’est.

What Next?

Recent Articles