06222024Headline:

Lancement officiel de la SOAAP : Une nouvelle ère pour la finance ouest-africaine

La Société Ouest-Africaine des Analystes Financiers et Professionnels de l’Investissement de l’UMOA (SOAAP) a officiellement lancé ses activités ce lundi 27 mai au siège de la CGECI à Abidjan Plateau. Sous la direction de son président, M. Guy Menan, cette association aspire à transformer le paysage financier de la région.

Créée le 12 septembre 2023 à Abidjan, la SOAAP rassemble à ce jour une soixantaine de professionnels de la finance et des investissements intervenant au sein ou originaire de l’espace UMOA et se positionne comme une association à but non lucratif visant à répondre aux défis croissants du marché financier ouest-africain.

La création de la SOAAP répond à plusieurs besoins identifiés sur le marché financier régional. Parmi ceux-ci, M. Menan a cité la nécessité croissante de diversification et de sophistication des produits financiers, l’interconnexion du marché régional avec d’autres bourses africaines, et la hausse des ressources mobilisées nécessitant des compétences accrues en planification financière.

« La hausse constante des ressources mobilisées sur notre marché financier renforce la nécessité de disposer de ressources humaines de qualité, adhérant à des règles et des standards spécifiques », a-t-il déclaré.
Objectifs et missions de la SOAAP.
Pour répondre à ces défis, les membres fondateurs de la SOAAP ont défini des objectifs ambitieux à long terme. Parmi ceux-ci figurent la professionnalisation des métiers de la finance, le développement personnel des membres, et la promotion du développement du marché financier régional.

Les activités de l’association s’articulent autour de trois piliers principaux : la SOAAP-Académie, le Leadership de place, et la Communauté d’intérêt.

« Notre mission est de promouvoir l’excellence dans l’analyse financière et les investissements, de renforcer les compétences, de protéger et d’assurer la mobilité professionnelle de nos membres et de contribuer au développement économique de notre région », a précisé M. Menan, soulignant l’adoption en décembre dernier d’un plan stratégique triennal, constitué de programmes annuels d’activités visant à réaliser ces objectifs.

Guy Menan a également présenté les membres du bureau exécutif de la SOAAP, tout en exprimant son souhait de voir plus de diversité dans les futurs mandats, tant au niveau du genre que des pays représentés dans le leadership de l’association.

La SOAAP a déjà identifié ses premiers chantiers, notamment la mise en place d’une charte d’éthique des analystes financiers et le lancement de programmes de formation. « La question de l’éthique et de la déontologie nous tient vraiment à cœur. Nous allons travailler à la mise en place d’une charte. Ce sera l’un des premiers chantiers », a souligné M. Menan.

En outre, des master classes virtuelles débuteront dès la dernière semaine de juin, axées sur la dette souveraine en monnaie locale. En juillet, des conférences virtuelles sur l’analyse financière seront également lancées. Ces initiatives visent à renforcer les compétences des membres et à promouvoir les meilleures pratiques dans le domaine de la finance.

La SOAAP se veut une société savante dédiée à une finance durable et inclusive dans l’Union Monétaire Ouest-Africaine. À entendre son président, elle est née d’une vision commune, celle de bâtir une communauté de professionnels dédiée à l’intégrité, à l’innovation et à la performance dans les métiers de la finance.

Avec le soutien des autorités, l’engagement des membres et la collaboration des partenaires, la SOAAP est convaincue de pouvoir atteindre ses objectifs et avoir un impact positif sur la région. « Nous croyons fermement que, par le partage des connaissances et des meilleures pratiques, nous pouvons non seulement améliorer les compétences individuelles, mais aussi renforcer la résilience économique de toute la région ouest-africaine », a conclu M. Menan.

 

What Next?

Recent Articles