02172020Headline:

Le camp Affi dévoile un plan pour « aider le RHDP à demeurer au pouvoir »

Le communiqué du Fpi Gbagbo Ou Rien (GOR) sur la rencontre Affi-Gbagbo à Bruxelles, fait réagir le camp de l’ex-Premier ministre. Jean Bonin Kouadio, le Secrétaire général adjoint de cette formation dénonce une volonté de saboter l’initiative de son mentor.

A l’en croire, « En adoptant cette posture, ils (les Gbagbo ou Rien) montrent clairement qu’ils sont dans un obscur plan pour aider le RHDP à demeurer au pouvoir. C’est dommage car c’est dans l’unité que le FPI aura toutes ses chances pour octobre 2020 », conclut Jean Bonin Kouadio.

« Il apparaît que certains veulent saboter cette belle initiative du président actuel du FPI », se désole Jean Bonin Kouadio, le Secrétaire général adjoint du Front populaire ivoirien (FPI) d’Affi N’guessan. Il réagit au communiqué de la branche du FPI qui leur dispute le contrôle de cette formation politique.

Le 3 janvier à Bruxelles la capitale de la Belgique, une rencontre a eu lieu entre Laurent Gbagbo et son ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, président du FPI, à Bruxelles, à la demande de ce dernier. Selon le communiqué produit par le camp ‘’Gbagbo ou rien’’, dans ses propositions de sortie de crise qui mine ce parti, « Affi N’Guessan a demandé la tenue d’un Congrès unitaire qui devra reconduire le Président Laurent Gbagbo à la tête du Parti et le nommer 1er Vice-président assurant l’intérim avec les pleins pouvoirs ». L’ex-Premier ministre par ailleurs président statutaire du FPI a aussi demandé à être « le colistier de Laurent Gbagbo, si celui-ci est désigné candidat du Front Populaire Ivoirien », toujours selon ce communiqué.

Pour Jean Bonin Kouadio, « Ce sont des propositions qui montrent, si besoin était encore, la très grande humilité du président Affi et son double amour pour le FPI et la paix en Côte d’Ivoire ». Toutefois, le collaborateur d’Affi N’Guessan estime qu’il y a une volonté de porter un coup à l’initiative prise par son leader de rencontrer l’ex-dirigeant ivoirien qu’il n’avait pas vu depuis la crise postélectorale de 2010-2011. «Il apparaît malheureusement que certains veulent saboter cette belle initiative du président actuel du FPI », dit-il.

7info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment