02052023Headline:

« l’exorcisme des vieux réflexes et démons politiques n’a pas réussi » (Message à la Nation)

Ivoiriennes, Ivoiriens,
En 2022, le gouvernement a pris d’importantes mesures sociales en faveur des travailleurs et des fonctionnaires en particulier. Mais ces initiatives quoiqu’appréciables restent encore insuffisantes face à la cherté de la vie provoquée par des hausses générales légales et illégales des prix et des tarifs qui étranglent le consommateur et réduisent son pouvoir d’achat. Les différents rapports du programme des nations unies pour le développement (PNUD) sur la pauvreté en Côte d’Ivoire (de mars) et sur l’indice de développement humain (de septembre dans lequel la Côte d’Ivoire occupe le 159e rang et dernier des IDH « moyens ») montrent que la gouvernance néo-libérale du Président Alassane Ouattara semble être favorable aux plus riches (10% de la population) qui se sont plus enrichis de 2011 à 2021 et a encore beaucoup d’efforts à fournir en matière de santé, d’éducation et de niveau de vie des populations pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) et réduire la vulnérabilité des populations et les inégalités sociales. Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » l’y encourage vivement.

Ivoiriennes, Ivoiriens,

Comme l’on le voit, le social demeure une préoccupation et le chantier politique reste toujours vaste et demande de la part des gouvernants, de l’opposition et de la société civile des initiatives volontaristes, audacieuses et républicaines. C’est maintenant, à deux ans de l’élection présidentielle qui cristallise, en général, toutes les attentions et passions qu’il faut mettre en place toutes les conditions de sa transparence, de sa crédibilité et de son caractère inclusif.

Ivoiriennes, Ivoiriens,

46 docteurs qui ont décidé de manifester pacifiquement pour attirer l’attention sur leur désespérance ont été arrêtés tout comme 46 militaires ivoiriens en mission pour le compte de la Côte d’Ivoire demeurent emprisonnés au Mali depuis des mois. Avec l’éclaircie qui, grâce au pouvoir de la diplomatie, semble se profiler à l’horizon pour les militaires ivoiriens, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » espère en la libération prochaine des docteurs incarcérés après leur procès pour « trouble à l’ordre public ». A l’effondrement du prestige du doctorat face au marché de l’emploi, il ne faudrait pas ajouter les traitements humiliants qui sont une mauvaise publicité pour le pays.

Ivoiriennes, Ivoiriens,

Le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » constate qu’au plan macro-économique, la dynamique positive observée en 2021 reste constante. Mais, le poids du service de la dette extérieure et intérieure reste une préoccupation inquiétante. La Côte d’Ivoire qui a un encours de la dette établi, en mars 2022, à 21 117, 4 milliards FCFA devra, selon l’agence de notation Fitch Ratings, faire face, en 2023, au titre du service de la dette extérieure, à des paiements obligataires globaux de 56 millions de dollars prélevés sur ses réserves de change (détenues par la banque centrale). En 2024, ce sont 196 millions que devra rembourser la Côte d’Ivoire, toujours au titre de la dette extérieure. Ces paiements, selon Fitch, risquent de provoquer « une grave instabilité macroéconomique » et des tensions de liquidités, surtout que s’est achevée l’initiative de suspension du service de la dette (ISSD). Même si le financement du développement rend nécessaire les emprunts, le mouvement « Les Démocrates de Côte d’Ivoire » recommande à la Côte d’Ivoire un endettement modéré face aux prêteurs internationaux qui pourraient relever le niveau de leurs primes à cause de cette situation d’instabilité macroéconomique. Il ne faut pas oublier que l’endettement démesuré a créé la crise de l’endettement dans les années 80 et entraîné les programmes d’ajustement structurel (PAS) qui ont brisé l’élan du développement social dans les pays africains et dont les effets pervers continuent d’être ressentis par le système éducatif, le système de santé et le monde agricole.

Ivoiriennes, Ivoiriens,
Selon le Rapport du FMI (Fonds monétaire international) n° 22/205 de juin 2022, même si un ensemble de mesures et des trajectoires de taux d’intérêt viables devraient permettre une dynamique de la dette soutenable dans le scénario de base, le ratio service de la dette extérieure-recettes intérieures est néanmoins proche de son seuil. Le FMI constate, de plus, que les tests de résistance donnent à penser que la dynamique de l’endettement observé en Côte d’Ivoire est la plus vulnérable à un choc sur les prix des produits de base. Dans le cadre du test de résistance standard portant sur les prix des produits de base en lien avec l’analyse de viabilité de la dette (AVD), la valeur actuelle (VA) de la dette publique par rapport au PIB dépasserait le seuil correspondant de 55 % à partir de 2025 et continuerait de croître par la suite ; ce qui témoigne de l’importance de renforcer la résilience dont la Côte fait déjà preuve en privilégiant une compétitivité accrue et une diversification économique.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles