04172021Headline:

Man: la ville enregistre des tensions après le meeting d’un candidat saccagé

La campagne pour les élections législatives du 6 mars en Côte d’Ivoire s’est ouverte vendredi, un scrutin qui intervient quatre mois après une présidentielle contestée dont la campagne avait été marquée par des violences. L’opposition qui avait boycotté la présidentielle en appelant à la “désobéissance civile”, a cette fois décidé de participer à ce scrutin législatif pour renouveler l’Assemblée nationale actuellement dominée par le parti au pouvoir.

Cette campagne qui suit son cours et prendra fin ce vendredi à 00h00 est parfois marqué par des échauffourées. C’est ce que l’on constate dans la ville de Man où des individus ont empêché, hier soir, la tenue d’un meeting du candidat indépendant issu du RHDP, Lamine Koné.

Après avoir fait irruption dans le quartier “koko” où avaient été déployés tous les équipements pour la réunion publique, la vingtaine de jeunes a commencé à tout remuer jusqu’à contraindre ceux qui avaient pris place, à quitter les lieux. L’état-major de ce dernier, pointe du doigt le ministre Sidiki Konaté, qu’il accuse d’être à l’origine de cette manœuvre entreprise contre Lamine Koné, coordinateur régional du RHDP qui n’a pas été retenu, mais qui a opté, en raison de sa popularité, pour se présenter en indépendant.

Selon des sources, les tensions sont très vives à Man à deux jours du scrutin. On craint des débordements le jour du vote, des casses d’urnes et des violences. Reste à savoir si la tension entre les deux listes pourtant proches, car issues à la base du RHDP, pour les deux sièges de Man commune, profiterait à celle du PDCI avec ces deux poids lourds régionaux, Koné Amara, issu de l’UDPCI, proche de Mabri et Tia André, député sortant.

Operanews

Comments

comments

What Next?

Recent Articles