01182022Headline:

Politique : Après sa démission du PDCI , André Tia préside de façon intérimaire la destinée de l’ADRCI

L’ancien député et maire de Man a quitté le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Bédié. Dr. André Tia, nouveau président intérimaire de l’Alliance démocratique pour le Renouveau de la Côte d’Ivoire (ADRCI) porté sur les fonts baptismaux depuis avril 2021 a pris ses distances de son ancien Parti le PDCI.

Après sa démission du PDCI, le pharmacien André Tia préside de façon intérimaire la destinée de l’ADRCI. Une décision voulue par ses camarades du Parti avant le prochain congrès électif.

André Tia était dans la soirée d’hier samedi 2 octobre 2021 devant des camarades de son Parti politique au siège provisoire de sa formation politique à Cocody-Angré.

Une réunion de prise de contact avec les responsables de l’ADRCI venus de plusieurs localités au cours de laquelle André Tia a été clair. Il a tenu à préciser que la rencontre n’était ni une convention encore moins un congrès.

Il a affirmé que cette réunion devait faire le point pour permettre à ses responsables de s’organiser davantage pour implanter son Parti sur le territoire ivoirien.

L’ex-député et maire de Man a fait savoir qu’avant de créer son parti politique, il a pris langue avec les responsables du PDCI pour leur faire savoir qu’il allait quitter le plus vieux Parti ivoirien.

André Tia affirme qu’il reste disponible avec sa formation politique pour servir au sein de la plateforme de Bédié la CDRP tout en précisant qu’il n’est ni contre les intérêts du PDCI encore moins ceux de Bédié qu’il considère toujours comme un baobab de la politique ivoirienne.

Néanmoins, le président intérimaire de l’ADRCI a tenu à préciser qu’il y a des erreurs qu’il ne fallait plus commettre en Côte d’Ivoire.

Faisant allusion au renouvellement de la classe politique ivoirienne, André Tia a affirmé que la mort en 1990 de Félix Houphouët-Boigny a fait voler en éclats le PDCI.

Cette erreur, l’ex-député et maire de Man estime qu’elle devait servir de leçon pour ne pas se retrouver dans la même situation.

André Tia a martelé que les aînés Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié devraient à un moment donné prendre leur retraite politique.

“Techniquement, pour nous, il est tout à fait intéressant d’appeler à une alternance générationnelle de telle sorte que la Côte d’Ivoire avance et qu’on ne connaisse plus de zone d’ombre à un moment donné lorsqu’il s’agit de remplacer un aîné au pouvoir”, a-t-il déclaré.

Enfin, Dr. André Tia fait savoir que son Parti est créé dans la durée pour apporter sa pierre à la construction de l’édifice ivoirienne.

K.

Comments

comments

What Next?

Related Articles