06212024Headline:

Présidentielle 2025: La manœuvre suspecte de Patrick Achi

Selon une révélation d’Africa Intelligence, l’ex-Premier Ministre, qui détient la double nationalité franco-ivoirienne, a choisi de ne pas renouveler son passeport français. Une décision surprenante qui alimente les spéculations sur ses ambitions politiques à l’approche de l’élection présidentielle de 2025.

À quelque 16 mois de la Présidentielle de 2025, les différents acteurs politiques affûtent leurs stratégies et cherchent à se positionner favorablement. Dans ce contexte, chaque geste et chaque déclaration sont scrutés à la loupe, et la manœuvre de Patrick Achi n’échappe pas à cette règle.

L’ancien Premier ministre ivoirien joue en effet une carte intrigante. Selon des informations d’Africa Intelligence, Achi, qui possède la double nationalité franco-ivoirienne, a délibérément choisi de ne pas renouveler son passeport français, compliquant ainsi ses déplacements dans l’Hexagone.

Chaque voyage en France nécessite désormais un laissez-passer qu’il sollicite auprès de l’ambassade française à Abidjan, comme ce fut le cas fin mai lors de son passage à Paris.

Une décision de ne pas renouveler son passeport français qui ne manque pas de soulever des questions, notamment en lien avec l’article 35, alinéa 3 de la Constitution ivoirienne de 2016.

Cette disposition stipule que tout candidat à l’élection présidentielle doit être exclusivement de nationalité ivoirienne et être né de père ou de mère ivoiriens d’origine, excluant ainsi les binationaux, à moins qu’ils ne renoncent à leur seconde nationalité.

Patrick Achi entend-il se conformer aux exigences constitutionnelles et à lever tout obstacle juridique potentiel ? Cette manœuvre est-elle une préparation stratégique pour s’assurer qu’il puisse se présenter en tant que candidat « exclusivement ivoirien » en octobre 2025 ? Ou s’agit-il d’un simple acte administratif sans implication politique ?

Les prochains mois seront décisifs pour confirmer ou infirmer cette hypothèse, mais une chose est sûre : l’ex-chef du Gouvernement est loin d’avoir dit son dernier mot dans la politique ivoirienne.

 

What Next?

Recent Articles