04222024Headline:

Rhdp-Doropo : Crise de légitimité au sein du parti présidentiel à l’approche des joutes électorales de 2025

À l’approche des joutes électorales de 2025, une crise de légitimité s’invite au sein du parti présidentiel à Doropo avec des tensions qui opposent des cadres.
Des sympathisants et militants ainsi que des dirigeants locaux du parti présidentiel, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) ne sont contents de la gestion des ressources humaines dans leur formation politique. Ils l’ont bruyamment manifesté, le 29 mars 2024, au cours d’une manifestation dans le département de Doropo. En tous cas, au sein du Rhdp, le mur se fissure peu à peu et des militants de Doropo entendent se dresser contre des décisions prisent par des responsables locaux du parti qu’ils ne trouvent pas légitime.

M. Ouattara Jean, 2ème adjoint au maire de Doropo, a au nom du maire Ouattara Siaka et à celui des secrétaires de sections, des présidents de comité de base, a lu une motion de soutien pour le rétablissement de la décision du Rhdp à Doropo relativement à la tentative de limogeage du Secrétaire Rhdp de la zone 1 et de son adjoint. « Nous membres des instances du Rhdp à Doropo, les secrétaires de section, les présidents de Comité de base, les militants et militantes du Rhdp (…) ne sommes pas d’accord avec ces agissements et condamnons avec la dernière énergie tous ces actes contribuant à fragiliser la cohésion au sein du parti à Doropo (…) Nous rejetons la tentative de remplacement du Secrétaire Rhdp de la zone 1, M. Abdoulaye Lamine Dembélé ». Et d’évoquer la politique sociale de ce dernier à laquelle adhère les militants et les populations de Doropo, ainsi que son implication dans la vie du parti à Doropo.

Pour ce faire, les secrétaires de sections, les présidents de comités de base et les militants et militantes du RHDP ont décidé d’apporter leur indéfectible soutien à M. Dembélé. D’ailleurs la motion de soutien, indique que Abdoulaye Lamine Dembélé demeure « le seul et unique secrétaire Rhdp de la zone 1 » aux yeux des responsables locaux du parti.

A cette occasion, les secrétaires de sections, les présidents de comités de base et les militants et militantes du Rhdp ont exigé du directoire de leur parti, le rappel à l’ordre du Secrétaire départemental « suspendu » et le maintien de M. Dembélé et son adjoint dans leur fonction. « Faute de quoi, nous militants Rhdp, nous nous donnerons tous les moyens pour nous opposer à toutes les actions que voudra entreprendre le Secrétaire départemental suspendu », ont-ils prévenu.

Avant la lecture de cette motion, il faut signaler que de nombreux militants et responsables locaux frustrés par ce qui se passe dans leur parti à Doropo ont exprimé leur ras-le-bol. C’est le cas de Palé Oparé, un militant de première heure du Rdr maintenant du Rhdp qui n’est pas allé avec le dos de cuillère pour accuser les cadres aujourd’hui en conflit avec le Secrétaire départemental d’être à l’origine de la situation actuelle. Parce qu’ils ont fait confiance au premier venu. Et de prévenir qu’à l’approche de la présidentielle 2025 d’aucuns iront déposer leurs valises ailleurs. « Si j’ai été Rdr, c’est à cause de l’injuste et aujourd’hui je ne peux pas admettre l’injustice qu’il y a chez moi à Doropo au sein de notre formation politique, le Rhdp », a-t-il fait remarquer. A l’en croire, l’on ne peut prétendre être du Rhdp et semer la discorde dans le parti, où le slogan est « le vivre ensemble ».

Diabagaté Abdoulaye, président de l’Union de la jeunesse Rhdp de Doropo a affirmé que les décisions du département de leur parti ne les engagent pas. « Nous ne sommes pas pour ces décisions. Un départemental sanctionné ne peux pas venir manipuler le parti comme il veut dans la commune de Doropo. Qu’on nous apporte la preuve de la levée de sa sanction », a-t-il demandé aux premiers responsable du parti à Abidjan.

 

What Next?

Recent Articles