06202024Headline:

Soul to Soul convoqué au parquet, selon un proche de Soro

Souleymane Kamagaté, plus connu sous le pseudonyme “Soul to Soul”, est de nouveau au cœur de l’actualité judiciaire ivoirienne. Gracié fin février après plus de quatre ans d’incarcération, l’ancien chef du protocole de Guillaume Soro est pourtant convoqué au parquet ce mardi 28 mai 2024.

L’information a été confirmée ce lundi par El Hadj Mamadou Traoré, un cadre de Générations et peuples solidaires (GPS), le parti de l’ex-président de l’Assemblée nationale actuellement en exil.

« C’est hier dimanche, le 26 mai 2024, que le monde entier a été alerté de ce que Soul to Soul devrait recevoir une convocation pour être entendu demain mardi 28 mai. Je confirme que demain, il sera entendu au parquet », a déclaré M. Traoré, sur ses réseaux sociaux. « C’est à 8h qu’il sera entendu selon les informations reçues », a-t-il aussi précisé.

Pourtant, Souleymane Kamagaté vient à peine de recouvrer la liberté après une longue période de détention. Il avait, pour rappel, été condamné à 20 ans de prison pour “tentative d’atteinte à la sûreté de l’État”, peine confirmée en appel il y a un an.

Sa libération fin février faisait partie d’une mesure de grâce présidentielle accordée par le président Alassane Ouattara à 51 détenus, un geste salué par certains comme un pas vers la réconciliation nationale.

Si les raisons de cette nouvelle convocation restent encore floues, elle intervient toutefois presque deux mois après des révélations sur une suspicion de complot orchestré par Guillaume Soro depuis l’étranger pour déstabiliser le régime du président Alassane Ouattara.

Les autorités judiciaires n’ont pas encore réagi officiellement à cette convocation, mais dans le camp de l’ancien détenu, cette convocation est perçue comme une tentative de persécution politique contre un proche fidèle de Soro.

El Hadj Mamadou Traoré appelle à la mobilisation des membres et sympathisants de GPS. « Chers tous, chers Soroistes, mobilisons-nous pour soutenir en prière notre Vice-président pendant l’épreuve qu’il traverse. Mobilisons-nous pour être à ses côtés demain au palais de justice », a-t-il exhorté.

What Next?

Recent Articles