05262024Headline:

Togo : Faure Gnassingbé promulgue la nouvelle loi fondamentale malgré le rejet de l’opposition

Le président togolais Faure Gnassingbé a promulgué, ce lundi 06 mai 2024 par décret, la nouvelle constitution malgré la forte contestation de l’opposition et de la société civile.

Au lendemain de l’écrasante victoire de son parti aux élections législatives et régionales du 29 avril 2024, Faure Gnassingbé a procédé à la signature de décret portant promulgation de la nouvelle charte fondamentale de la République Togolaise.

« Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Gnassingbé, a procédé ce jour à la promulgation de la Loi numéro 2024-005 portant révision de la Constitution togolaise, marquant ainsi une nouvelle étape dans la vie institutionnelle de notre pays et dans le renforcement de la démocratie », indique un communiqué de la présidence.

Les partisans du président affirment que les changements réduiraient les pouvoirs du chef de l’État en transformant la présidence en un rôle cérémoniel et le ministre des Droits de l’Homme, Pacôme Adjourouvi, avait déclaré qu’ils « amélioreront la démocratie dans le pays
En effet, cette nouvelle Constitution fait passer le Togo de l’IVe à la Ve République. Elle supprime l’élection présidentiel au suffrage universel direct et fait basculer le pays dans un régime présidentiel au régime parlementaire. Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005 devrait devenir président du Conseil des ministres, poste nouvellement créé et pourrait également être candidat à sa propre succession en février 2025.

« En promulguant sa Constitution, Faure Gnassingbé confirme son mépris pour le peuple et sa dangerosité pour le Togo et les Togolais » selon l’opposition. « Désormais, Faure Gnassingbé a sa République et les Togolais ont la leur. Le fossé entre les deux est abyssale » confesse-t-elle. « Avec notre indignation et notre révolte, notre résistance doit être farouche et déterminée. Ce projet funeste de Constitution ne doit pas prospérer sur la terre de nos aïeux », a réagi l’opposant Nathaniel Olympio.

What Next?

Recent Articles