09272020Headline:

« On fera mentir celui qui croit que le RHDP n’est rien à l’Ouest sans lui » ( Sidiki Konaté)

Sidiki Konaté répond à Albert Toikeusse Mabri. Le ministre de l’Artisanat d’Alassane Ouattara défend la candidature d’Amadou Gon Coulibaly, à Man. Au lendemain des propos du président de l’UDPCI maintenant sa position contre le choix du candidat du RHDP.

C’est le dimanche 15 mars 2020, que Sidiki Konaté a choisi, pour parler aux militants du RHDP, dans la salle des fêtes de la mairie de Man. Durant trois heures, l’ex-porte-parole des Forces nouvelles de Guillaume Soro, a échangé avec les délégués régionaux, départementaux, sous-préfectoraux et leurs adjoints.

 » Amadou Gon Coulibaly a été de tous les combats pour positionner la Côte d’Ivoire dans le concert des Nations émergentes non sans manquer de prôner la cohésion entre toutes les filles et tous les fils du pays. Quel que soit le candidat que la direction du RHDP aurait choisi, nous l’aurions suivi et soutenu », a déclaré Sidiki Konaté, en sa qualité de député de Man Commune, vice-président du Conseil régional du Tonkpi (présidé par Mabri) et coordonnateur régional du RHDP.

« Je demande aux militants de se faire enrôler sur la liste électorale tout en allant se faire établir la carte nationale d’identité. C’est à juste titre qu’on fera mentir celui qui croit que le RHDP n’est rien à l’Ouest sans lui », a-t-il martelé. Une allusion claire à Albert Toikeusse Mabri, dont le fief est la région du Tonkpi.

Ce dernier est, avec son homologue des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, ouvertement opposé à la candidature a eux imposé par Ouattara, de Gon. « Je suis un homme de conviction et je préfère dire ce que je pense », a-t-il déclaré le 13 mars, jour de la nomination de Gon, comme candidat du RHDP, en dehors de la convention.

« Monsieur le Président, vous êtes le fils du Président Félix Houphouët-Boigny, qui nous a enseigné le dialogue. Nous nous appuierons sur le dialogue pour régler nos divergences. Ne prenons pas des engagements d’une heure dans une salle, qui par la suite ne refléteront pas la réalité sur le terrain. Faites donc comme Félix Houphouët-Boigny. Travaillez à nous mettre en équipe », avait-il ajouté.

Le lendemain, il remettait le couvert, en convoquant un verset du coran, pour fustiger Gon, coupable à ses yeux, de profiter du parapluie de Ouattara, pour se hisser au sommet. « Ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Dieu sont semblables à l’araignée qui, à partir de sa toile, se donne une demeure. Mais y a-t-il une demeure plus fragile que celle de l’araignée ? Si seulement ils pouvaient le savoir ! Qu’Allah nous donne la bonne compréhension », avait-il écrit.

afriksoir.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles