10282020Headline:

RHDP: Une plainte contre Mabri Toikeusse pour avoir ressuscité l’UDPCI afin d’être candidat à la présidentielle

Or donc les partis membres du RHDP n’existent plus. La vérité finit toujours par rattraper le mensonge.

«Nous allons introduire cette affaire en justice car ces agissements sont contraires avec les dispositions du RHDP et la loi sur les partis politiques. On ne peut pas être à la fois au RHDP, présider les activités de l’ex-UDPCI et envisager un congrès de ce défunt parti. Cette action en justice devrait déboucher sur l’interdiction des actions de l’ex UDPCI», a déclaré Yao Kouadio, membre, au cours d’une conférence de presse ce jeudi 26 Mars à la rue Lepic, les cadres du RHDP issus de l’UDPCI ont annoncé qu’ils veulent mettre fin à “ce flou” en clarifiant l’affaire devant les tribunaux.

C’est pourquoi, depuis sa prise de position vis-à-vis du processus de désignation du candidat du RHDP qu’il a voulu ” consensuel ” et non ” imposé”, une discorde s’est installée entre Albert Mabri Toikeusse et certains de ses compagnons de l’UDPCI, qui eux se sont alignés sur le verdict du conseil politique qui a désigné le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, comme le candidat du RHDP à la prochaine présidentielle.

Flindé et ses compagnons argumentent que le Dr Albert Mabri Toikeusse qui siège au RHDP en qualité de 2e vice-président, continue, selon eux, de présider l’instance dirigeante de l’UDPCI, avec pour preuve, la récente réunion du bureau politique de la direction du parti qui a produit un communiqué, pendant que ledit parti a entériné le choix du parti unifié le 12 Mai 2018. «Cette attitude relève d’une subversion, c’est la manifestation d’une contestation en sourdine sur le choix de la candidature du premier ministre Amadou Gon Coulibaly » a qualifié le Ministre Albert Flindé porte-parole des cadres.

Il n’a pas manqué d’inviter un certain nombre de cadres RHDP issus de l’UDPCI à clarifier leur position dans cette affaire. « Nous demandons à Tchagba Laurent, membre du gouvernement, Mahi Clarisse, membre du directoire RHDP, Blé Guirao, Tanli Évelyne, le député Famoussa Coulibaly, de venir clarifier leur position face à la candidature d’Amadou Gon Coulibaly » a-t-il lancé, attirant l’attention de la haute direction du RHDP sur ces agissements qui mettent en mal la cohésion au sein du parti, surtout dans un contexte de préparation de l’élection présidentielle.

.africanewsquick.

Comments

comments

What Next?

Related Articles