09192019Headline:

Innovation : Renault dévoile ce lundi une nouvelle version de la Zoé

Son look rappelle celui de la Clio V, son autonomie atteint désormais les 390 kilomètres.
C’est l’une des premières voitures électriques, sorties au début des années 2010. Ce lundi, Renault dévoile une nouvelle version de sa Zoé. Avec un objectif simple pour la marque française, pionnier sur ce segment: “Nous voulons rester le leader de la voiture électrique abordable”, résume Gilles Normand, directeur de la division véhicule électrique chez Renault.

Pour cela, Renault n’a pas vraiment eu besoin de bouleverser le concept de la Zoé. Depuis son lancement en 2012, les ventes ne font en effet que progresser. Si en Europe, 11.400 Zoé avaient été vendues en 2014, l’an dernier, Renault en a écoulé plus de 40.000, une croissance qui suit celle du marché de la voiture électrique. Plus qu’une 3e génération, comme la qualifie Renault, il faut plutôt parler ici de 3e version de la Zoé.

Nouvelle Renault Zoé Julien Bonnet – derrière le logo Renault, une nouvelle prise combo permet d’accéder à la recharge en courant continu (DC), jusqu’à 50 kW. De quoi récupérer jusqu’à 150 km en 30 minutes.
Une autonomie réelle proche des 400 kilomètres
Les technologies des batteries comme du moteur de la citadine restent en effet les mêmes que sur la Zoé ZE40, lancée en 2017. Mais Renault les a fait évoluer. La Zoé ZE50 (son nom de code) dispose ainsi d’un moteur poussé à 100kW (environ 135 chevaux), et d’une nouvelle version 52kWh de sa batterie. Ce qui permet à la Zoé d’atteindre 390 kilomètres d’autonomie, en cycle WLTP, soit une valeur proche de la réalité vécue par les conducteurs. La Zoé version 2017 annonçait déjà 400 kilomètres d’autonomie, mais avec l’ancien cycle d’homologation, ce qui donnait plutôt 300 kilomètres d’autonomie réelle.

Une recharge plus rapide
Autre nouveauté, derrière le logo Renault, une nouvelle prise combo permet d’accéder à la recharge en courant continu (DC) jusqu’à 50kW. Sur de longs trajets, cela permet de récupérer jusqu’à 150 kilomètres en 30 minutes. Un bon complément à la recharge sur borne publique pendant qu’on fait ses courses par exemple (22kW soit 120 kilomètres récupérés en 1 heure). Pour la recharge à domicile, la Wallbox 7kW reste adaptée, avec une charge pleine en une nuit.

La Zoé se montre donc plus polyvalente. Son autonomie se rapproche de la barre psychologique des 500 kilomètres, alors que Renault mise sur les petits détails pour faciliter la vie des utilisateurs. Une nouvelle application dédiée aux utilisateurs électriques est ainsi associée à la Zoé. Elle permet de trouver facilement les bornes à proximité, de savoir si elles sont disponibles et surtout de planifier un itinéraire avec les différentes étapes pour se charger (un peu comme ce que propose Tesla à bord de ses véhicules).

Nouvelle Renault Zoé Julien Bonnet – Le look comme l’habitacle de la nouvelle Renault Zoé rappellent clairement ceux de la Clio V.
De faux airs de la nouvelle Clio
La Zoé évolue surtout côté esthétique: son look comme son habitacle rappellent clairement ceux de la Clio V, avec en particulier le grand écran tactile à la verticale au centre. Originalité sympathique: pour les sièges et la planche de bord, Renault a intégré des textiles issus de l’économie circulaire, constitués à 80% de ceinture de sécurité recyclées, et à 20% de bouteilles en plastique. Une petite touche écolo pour la citadine made in Flins. Les prix de la nouvelle Zoé n’ont pas encore été communiqués. Renault n’a pas été plus précis

Depuis 10 ans, Renault a vendu 230.000 voitures électriques, dont 150.000 Zoé. L’objectif pour Renault est désormais d’électrifier la moitié de sa gamme d’ici 2022, avec du 100% électrique, comme la Zoé, mais aussi avec de l’hybride rechargeable (comme sur le prochain Captur) ou de l’hybride non-rechargeable (qui arrivera en 2020 sur la Clio).

Lire sur auto.bfmtv.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment