08192017Headline:

Après avoir craché ses verités aux Francs-maçons, le prêtre explique « la Pentecôte et l’Esprit Saint »

« D’abord j’aimerais vous remercier pour mon article concernant la réaction du maître Maçon. Au moment où l’on célèbre la Pentecôte, j’aimerais vous proposer ma réflexion sur le Saint Esprit. Vous pouvez la publier selon vos disponibilités. Bien à vous. P. Marius Hervé N’guessan Djadji. »

Qui est le Saint Esprit ?

Dans le christianisme, le saint Esprit n’est pas d’abord une force. Il ne faut pas confondre le saint Esprit avec les esprits des génies, des féticheurs. Le saint Esprit n’est pas une force qui emporte et téléguide le chrétien dans une transe. Le saint Esprit n’est pas une puissance qui vient mettre le chrétien en extase ou dans un autre état comme les puissances de Baal ou des esprits des eaux.

Le saint Esprit est Dieu. Il est la troisième Personne ou hypostase de la Trinité. Dans les Ecritures, le saint Esprit était avant la création. Le saint Esprit est Dieu raison pour laquelle, nous affirmons dans le Credo de Nicée-Constantinople qu’Il reçoit avec le Père et le Fils, même adoration et même gloire.

Contrairement au Fils qui est engendré par le Père, l’Esprit n’est pas engendré. La relation entre le Père et le Fils est un rapport d’engendrement. C’est pour cela nous affirmons que le Fils est engendré non pas créé.
L’Esprit Saint n’est pas né de Dieu le Père. Car l’Esprit n’est pas Fils du Père dans le cas contraire le Père allait avoir deux Fils. L’Esprit spire du Père, c’est à dire qu’Il sort du Père, Il est une partie du Père. Donc la relation entre le saint Esprit et le Père est celle de la spiration. Etant donné que l’Esprit sort de Dieu le Père, Il est donc consubstantiel au Père. Souvent, nous réduisons l’Esprit saint à une simple force que nous invoquons pendant nos exorcismes ou nos prières ou évangélisation. Si nous ne faisons pas attention nous devenons des pneumatomaques, c’est à dire ceux qui considèrent l’Esprit comme une simple force. Et notons qu’en l’an 381, au concile de Constantinople, ces hérétiques ont été condamnés. Et c’est à ce concile que l’Eglise a introduit la confession de foi: « Je crois au saint Esprit qui est Seigneur et qui donne la vie, qui avec le Père et le Fils est coadoré et coglorifié ». Il est à relever que c’est à partir de cette confession de foi qu’est né le credo appelé communément: Nicée-Constantinople. C’est à dire au concile de Nicée en l’an 325, l’Eglise a proclamé la foi au Christ: « Vrai Dieu né du vrai Dieu, engendré non pas créé de même nature que le Père ». Au concile de Constantinople la foi au Dieu Père et au Dieu Fils et au Dieu Esprit est proclamé définitivement au niveau dogmatique.

Quelle doit être la place de l’Esprit Saint dans la vie du chrétien?

Dans notre méditation, nous avons affirmé à partir de la doctrine de l’Eglise que l’Esprit saint est Dieu. Jésus-Christ dans l’évangile de Jean promet d’envoyer l’Esprit Saint aux apôtres pour que ce dernier les conduise à connaître la vérité toute entière.

Donc la mission assignée par le Père et le Fils à L’Esprit c’est de conduire les chrétiens à la vérité. De quelle vérité dont il s’agit ?

La vérité que l’Esprit nous aide à découvrir c’est d’aimer la Trinité, d’être témoin de la résurrection et de vivre selon le message du Christ.

Le premier rôle de l’Esprit saint ne constitue donc pas à des visions, à des transes, à des paroles de connaissance. Non, l’Esprit marche avec nous pour nous aider à comprendre les Ecritures et à découvrir une Personne: le Christ. Saint Paul nous dit que sans le saint Esprit nous ne pouvons pas appeler Dieu: Père. Et sans l’Esprit Saint nous ne pouvons pas dire que le Christ est l’unique Seigneur. Donc le chrétien invoque l’Esprit pour connaitre le Christ et comprendre son message. C’est en comprenant le message du Christ, sa parole, en entrant dans le mystère de ce Dieu Un et Trine en communiant avec la Trinité que nous sommes sauvés.
Ce salut peut avoir des effets secondaires qui consistent en la guérison, au mariage, à des bénédictions au niveau matériel qui dépendent de la volonté du Père. Donc l’Esprit saint nous aide à contempler d’abord les choses d’en haut, Il nous révèle les mystères, nous aide à participer aux sacrements et à vivre en fonction de ce qu’ils signifient. Voici le rôle de l’Esprit saint. Malheureusement, aujourd’hui du fait des soucis et de certaines prédications imaginaires et déviées des Ecritures et de l’enseignement de l’Eglise, dans les groupes de prière, communautés et lors des séances de prière, l’on oublie la mission principale de l’Esprit saint. On invoque plus l’Esprit pour nous aider à mieux connaître le Christ. On l’invoque pour nos besoins, pour le matériel, pour notre ventre. On a déplacé le rôle de l’Esprit saint. Aujourd’hui nous sommes en train de confondre l’Esprit saint à nos esprits de tanoé, des forêts sacrées qui sont invoqués uniquement pour l’enfantement, la protection, les visions, les forces mystiques. Revenons à l’invocation de l’Esprit saint telle qu’enseignée dans la Bible et dans l’Eglise. Lorsque nous connaîtrons véritablement le Christ et nous serons ses témoins tout le reste nous sera donné selon la volonté du Père et non selon les humeurs, les visions, les rêves et les sentiments d’un gourou qui agit comme étant le propriétaire de l’Esprit et de ses charismes.

L’Esprit saint est-il libre?

“Le Vent souffle où Il veut, et toi tu entends sa voix. Mais tu ne sais d’où Il vient. Et tu ne sais pas où Il va: le Vent” (Jn 3,8).
Cette parole de l’évangile de Jean répond à notre interrogation. Dans les Ecritures, le Saint Esprit est défini comme l’Esprit du Père et du Fils. L’Esprit Saint au niveau de l’action dans le monde procède du Père et du Fils. Et dans les évangiles, c’est le Christ qui promet aux apôtres l’Esprit Saint. L’Esprit Saint n’est donc pas la propriété privée d’une personne, d’un pasteur, d’un prêtre ou d’un groupe. L’Esprit est Dieu. Dès lors l’Esprit est libre dans ses actions. Il n’agit pas et ne se manifeste pas seulement chez un groupe d’individus. L’Esprit peut se manifester partout et chez tous. L’Esprit Saint n’est pas une puissance ou un pouvoir réservé à des élus ou à une classe ou encore à des communautés bien précises. L’Esprit agit dans le monde là où Il veut et comme Il veut. Personne ne peut donc pas aliéner l’Esprit car Il traverse les murs même ceux de l’église et des temples.
Aujourd’hui il y a des chrétiens qui pensent être des privilégiés de l’Esprit Saint. Certains s’imaginent être des donneurs d’ordre à l’Esprit saint. Et quand ils disent à “l’Esprit va Il va”. Personne n’a le monopole de l’Esprit.
Même ceux qu’on pense être des païens reçoivent l’Esprit saint. L’Esprit partage ses dons à qui Il veut. Cependant, la liberté de l’Esprit ne doit pas être confondue à un libertinage de l’Esprit. L’Esprit souffle partout et chez tous mais pas de manière désordonnée et anarchique. Dans sa lettre aux Corinthiens, Paul fait une mise au point au sujet de l’ordre dans la communauté et de l’agir de l’Esprit. Car la liberté de l’Esprit Saint exige la discipline et un discernement (1Co 14,26-33). Dans nos communautés de prière aujourd’hui, l’Esprit saint est devenu un esprit de désordre. On attribue tout à l’Esprit saint.
Au nom de la liberté de l’Esprit saint, nous lui attribuons nos sentiments, nos imaginations. L’Esprit saint n’est pas un Dieu du désordre mais un Esprit de l’ordre. L’Esprit Saint n’est pas un sujet de manipulation et une stratégie de commerce.

Les dons de l’Esprit saint

L’Esprit saint, comble les chrétiens de dons pour les aider dans la vie active, dans leur quotidien à sortir victorieux mais surtout à affronter la vie. Le rôle de l’Esprit saint c’est d’aider le chrétien dans son quotidien. Raison pour laquelle chaque jour le chrétien doit méditer le Veni creator Spiritus. Le chrétien doit toujours s’ouvrir aux dons de l’Esprit par son comportement. Les Ecritures résument tous les dons de l’Esprit en sept. Le nombre sept c’est la plénitude et la perfection. Lorsque nous regardons bien les sept dons, ils touchent le concret de l’homme. Ce qui veut dire que l’Esprit saint n’est pas dans l’irréel, l’Esprit saint est un compagnon à qui je demande un don pour avancer dans la vie et non un don pour un m’as tu vu.

La Force: c’est un don qui nous permet de résister face aux épreuves. C’est une force intérieure et mentale qui permet au chrétien de réagir devant les situations qui se présentent à lui. Le chrétien doit toujours demander ce don pour ne pas se laisser emporter par l’esprit de suicide, de découragement et de désespoir.

Le Conseil: Dans les décisions que le chrétien doit prendre en famille, au travail, dans la gestion de sa vie et de ses affaires, dans les relations avec les autres, il a besoin de ce don venant de Dieu. Le premier conseiller du chrétien c’est l’Esprit Saint. Le chrétien ne doit rien décider sans invoquer le saint Esprit.

L’Intelligence: Souvent l’on pense que la foi et l’intelligence s’opposent. Non. L’Esprit saint par ce don nous permet de comprendre pour mieux croire. Car ce ne sont pas des imbéciles qui croient. Celui qui croit avec intelligence évite l’extrémisme et évite de croire à tout même aux spiritualités imaginaires. De même le don de l’intelligence permet d’utiliser notre intelligence pour le bien de la création. Dans nos recherches, nos études, nos examens, dans les laboratoires et dans nos projets demandons à l’Esprit saint de nous guider par ce don.

La Piété (louange): Selon saint Paul, c’est l’Esprit qui nous permet d’appeler Dieu: Père. Donc c’est l’Esprit qui Fait le lien entre Dieu et l’homme, raison pour laquelle dans nos prières nous devons invoquer toujours l’Esprit saint. C’est l’Esprit qui dit ce que nous devons dire dans la prière. Et quand nous ne sommes plus motivés dans la prière, quand nous sommes découragés dans notre vie de chrétien, lorsque nous ne trouvons plus le temps de prier, demandons le don de piété.

La Sagesse: Le chrétien malgré son intelligence a besoin de la sagesse pour mieux vivre avec les autres dans la société. La sagesse lui permet d’avoir une vie vertueuse de savoir faire le choix du bien en toute chose. Sans la sagesse venant de l’Esprit, le chrétien vit dans les vices et se plaît dans ces vices qui l’aveuglent et qu’il trouve normal. Donc nous sommes invités à demander toujours le don de sagesse à l’Esprit saint.

L’Affection filiale: Ce don découle de l’amour mais surtout de la relation entre le chrétien et Dieu et dans les rapports entre chrétiens. C’est l’Esprit qui fait de nous des fils adoptifs de Dieu dans le Christ Jésus. Cette relation doit toujours demeurer dans notre vie. Nous devons nous situer comme des fils par rapport à Dieu qui est notre Père. Cette relation d’amour avec Dieu nous permet d’être des messagers de l’amour.

La Connaissance: L’Esprit saint a pour mission de nous guider vers la vérité. L’Esprit saint nous permet de connaître même les choses cachées. L’Esprit saint nous permet de découvrir, d’inventer pour le bien de la société. L’Esprit nous donne la connaissance pour louer Dieu, Il ne nous donne pas la connaissance pour devenir des athées.
Voici les dons que les chrétiens doivent toujours demander dans leur cheminement chaque jour. Chaque matin le chrétien doit demander ces sept dons.

Les fruits de l’Esprit

Selon saint Paul, celui qui vit en se laissant guider par l’Esprit Saint, porte les fruit suivants:
“Charité, joie, paix, patience, longanimité, bonté, mansuétude, bénignité, modestie, continence et chasteté” (Gal 5,22-23).
Le chrétien doit demander la grâce pour porter les fruits de l’Esprit. Tous ceux qui ne vivent pas selon l’Esprit de Dieu, vivent dans les ténèbres et portent les fruits de la chair qui sont: haine, impudicité, infidélité, guerres, viols, avortements, homosexualité, maraboutage ect. Dans nos méditations, nous avons rélevé que les charismes sont donnés par l’Esprit pour un service bien précis. Le charisme est passager, mais les fruits demeurent. Et saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens, affirment que s’il n’y a pas l’amour, les charismes n’auront pas de sens aux yeux de Dieu (1 Co 12). Tu peux avoir tous les charismes mais s’il te manque l’amour, tu ne peux que faire du bruit. Donc ce qui sauve se sont les fruits de l’Esprit et non les charismes. C’est par les fruits que porte un fidèle qu’on pourra discerner son charisme.
Aujourd’hui, les chrétiens préfèrent les charismes par rapport aux fruits. On veut parler en langue mais on ne veut pas aimer. On demande le don de prophétie mais on ne demande pas le fruit de la fidélité. On veut le don de guérison mais on préfère rester maîtresse. On passe à toutes les évangélisations mais on ne pratique aucun fruit de l’Esprit saint. Le même qui est charismatique est le premier qui refuse de tolérer. On aime les charismes et on refuse les fruits de l’Esprit. Pour le bien de nos âmes, recherchons d’abord les fruits de l’Esprit et viendront les charismes. Ce sont les fruits qui doivent être au premier plan et non les charismes.

La clé du Saint Esprit

A partir de ces méditations sur l’Esprit saint, nous invitons chaque chrétien à revenir à la doctrine de l’Eglise au sujet de l’Esprit saint. L’Eglise nous invite à invoquer chaque jour le Paraclet divin, l’Esprit Saint pour nous guider et nous orienter dans la pratique de ses fruits et aussi à utiliser nos charismes au service de l’Eglise et des autres. Le chrétien est fort et serein lorsqu’il sait vivre avec l’Esprit. Avoir comme compagnon l’Esprit Saint est une grâce que nous fait Dieu le Père par le Christ.
Le chrétien doit toujours être serein parce qu’il a le saint Esprit. Au bureau, en voyage, avant le travail, avant de dormir, avant les décisions importantes, avant les rencontres, il doit toujours dire une seule phrase: “Viens Seigneur Esprit saint”. La prière du Veni Creator doit être récitée chaque jour par le chrétien. Il doit partout avoir cette prière antique avec lui. On ne nous demande pas de rabâcher, de dire trop de choses dans nos invocations de l’Esprit. Il faut dire “Viens Esprit Créateur”. Aujourd’hui l’Esprit saint n’est plus considéré comme ce Dieu qui est avec nous chaque jour. Le Démon pousse les chrétiens à réduire le saint Esprit à une simple force qu’on invoque pendant les veillées pour des visions, des exorcismes et des guérisons.
L’Esprit saint est devenu simplement l’Esprit des spectacles, de nos théâtres et mises en scène. Et le démon est heureux, car il a su désorienter les chrétiens dans leur relation avec le saint Esprit. Le démon ne veut pas que les chrétiens vivent quotidiennement avec l’Esprit Saint. Car ils seront toujours victorieux. La différence entre les chrétiens et les autres: Franc- maçons, Rosicruciens et autres sectes ésotériques est que les chrétiens sont guidés par un Esprit qui est Dieu alors que ces derniers sont conduits par des forces, des esprits. Les chrétiens sont les seuls à avoir pour Esprit: Dieu. Malheureusement les chrétiens sont les premiers qui sont vaincus sur le terrain du travail, ils sont les premiers sans emplois, les premiers qui pleurnichent dans les foyers, les premiers angoissés, les plus peureux dans le contact avec les autres, les premiers à se barricader car toujours battus. Les chrétiens vivent ces situations car ils n’ont pas encore trouvé la clé de la relation avec le Saint Esprit.
Cette clé est simple, avoir une relation quotidienne avec le Saint Esprit, en l’invoquant chaque matin par la prière du Veni Creator et en essayant de pratiquer les fruits de l’Esprit. N’attendez pas un gourou qui invoquera l’Esprit sur vous et enfin, éloignez vous des œuvres de la chair et des ténèbres.
Ainsi prennent fin mes balbutiements sur le Saint Esprit. J’espère que cette catéchèse a permis à chacun de se resituer par rapport au Saint Esprit. Car quand on parle de la Trinité on ne fait que balbutier car nous ne sommes pas dignes de pénétrer ce mystère sans l’aide de Dieu.

P. Marius Hervé Djadji du diocèse de Yopougon : Côte d’Ivoire.
Auteur des livres :
-La joie de prier : Méditations quotidiennes Carême, Pâques et Pentecôte t.1
-La joie de prier : Méditations quotidiennes : Temps de l’Avent, Noël et Nouvel an t. 2.
Mail : lajoiedeprier.nguessan@yahoo.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment