05242017Headline:

Blessé et humilié par des propos racistes, un prêtre haïtien quitte sa paroisse en Bretagne

prete haitien

Nous avons discuté brièvement au téléphone avec le père Mikerson Olivier, il nous a confirmé qu’il était réellement éprouvé et las, et souhaitait se reposer.

Il a tout fait pour se faire apprécier dans son nouveau village, mais le jeune Prêtre Mikerson Olivier originaire d’Haïti, a du quitter sa paroisse, victime de propos racistes. Le vicaire de la paroisse, le père général Nicole a annoncé qu’il assurait l’intérim du poste du prêtre sortant jusqu’au 27 mars prochain.

 

Il y a huit ans pour terminer ses études religieuses, Mikerson Olivier arrive en France, il s’installe à Rennes. Il poursuit sa formation par un stage à la paroisse de Saint-Brieux. Ordonné prêtre en 2012, il devient le curé de Callac, au Sud-Ouest de Guimguamp dans le Finistère.
Pour faciliter son intégration dans cette petite paroisse, le jeune prêtre de la congrégation de Saint-Jacques, apprend le breton et devient un supporter assidu de l’équipe de football de la région.

Seulement, certains paroissiens n’aiment pas cette forme ” d’intégration ” et ne supportent pas le tempérament du nouveau prêtre. Et, la situation s’aggrave quand le père haïtien reçoit un mail qui ne lui est pas adressé. Selon un proche du prêtre, un paroissien a rédigé un courrier que le père Mikerson Olivier a intercepté par mégarde. Dans ce mail, l’expéditeur remerciait la paroisse d’une cérémonie religieuse réussie et il regrettait la présence du prêtre noir Mikerson Olivier. Toujours selon un membre de sa famille, certains paroissiens s’étaient sentis humiliés lors du sacrement de l’eucharistie. C’est le père Olivier qui communiait ce jours là. La presse locale décrit des tags et des propos racistes (effacés depuis) sur les murs du presbytère.

Le vicaire général du Diocèse, Gérard Nicole, , s’interroge. Il pense que les difficultés sont apparues avec les nouvelles mesures prises par le père Olivier. Il a voulu appliquer les nouvelles demandes du diocèse qui préconise de travailler avec des laïcs. Le nouveau prêtre de la congrégation de Saint-jacques, confiait la préparation du mariage ou du baptême à des pêcheurs laïcs. C’est sans doute cela qui a surpris un petit nombre de paroissiens de Callac.

Selon le vicaire, le jeune haïtien a souffert énormément de cette situation, et au delà du supportable. Pour apaiser la colère du petit nombre de mécontents et éviter d’envenimer le conflit raciste ouvert contre le jeune prêtre, il était raisonnable de l’éloigner de la paroisse. Gérard Nicole, le vicaire, décide alors de changer le prêtre haïtien de paroisse et d’assurer l’intérim jusqu’à Pâques.

 

” Le père Olivier, a ressenti que ses origines haïtiennes et certaines de ses initiatives pastorales, notamment concernant son travail en équipe, n’étaient pas accueillies comme des chances pour vivre ensemble l’évangile et servir la mission de l’Église “, explique dans un communiqué le vicaire du diocèse le père Gérard Nicole.

Après ce temps de calme, le père Mizerson Olivier officiera dans les paroisses de Broons et Caulnes à Dinan en Haute-Bretagne.

Dorothée Audibert-Champenois

 

photo : fdefrance.com
Read more at http://www.black-feelings.com/accueil/detail-actualite/article/blesse-et-humilie-par-des-propos-racistes-un-pretre-haitien-quitte-sa-paroisse-en-bretagne-people-bo-kay-1/#YAHegDSEzewcUTBd.99

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment