07162019Headline:

Côte d’Ivoire / Climat Social : des cambrioleurs débarquent dans une Eglise à Abobo et font un sacré pillage

Poussés et inspirés par les recommandations de Belzébuth le Diable, des athées doublés d’agnostiques, pur sang, sont allés faire le récital de leur négation de Dieu, en allant carrément cambrioler une église. Un lieu qui, pour eux, apparaît sûrement comme un endroit ordinaire où ils peuvent tranquillement dire leur messe païenne.

Nos sources nous apprennent, en effet, que c’est dans la nuit du lundi 27 au mardi 28 mai 2019, que des individus qui ne savent entonner qu’un seul hymne, celui à la gloire de Satan, pénètrent « trompettes en avant », dans les locaux d’une église méthodiste, à Abobo-Baoulé.

Là, ils pénètrent dans le bureau du pasteur principal, après en avoir défoncé la porte d’entrée. Sans sourciller, les profanateurs de la maison de Dieu s’emploient tout de suite à fouiller le local. Ce qui leur permet de voler une importante somme d’argent . Sans doute la quête des pauvres fidèles qui se saignent à sécher leurs poches, pour faire vivre leur temple et leurs guides.

Et ces bandits, des méchants, ne se limitent pas là. Dans l’exécution de leur projet machiavélique, ils décident que la chorale de cette église se taise. Ou à tout le moins, pour un bon moment. Une chorale dont les chants de louanges et autres cantiques grégoriens troublent certainement leurs piètres âmes.

Ainsi, ils font main basse sur les deux amplificateurs et la table de mixage. Histoire de dire après : « On verra bien comment cette f…chorale va se faire entendre avec ces zélés d’animateurs… ». Après donc avoir récité à la merveille leurs versets sataniques, les fripons décampent des lieux avec leur important butin.

Plus tard, au lever du jour, c’est avec une grosse amertume, que l’on découvre le passage des malfaiteurs dans l’église. A la suite de cette forfaiture, on apprenait que certains des fidèles, totalement indignés, laissaient entendre que ces voleurs doivent comprendre que leur acte ne restera pas impuni.

Et à cet effet, ils ont déjà préparé les missiles spirituels à lancer en direction des cambrioleurs. Ces derniers devront donc s’attendre à entendre un discours dans le genre : « Oooooh Éternel des armées, toi qui a créé le Ciel et la Terre, agis puissamment et que ces bandits soient foudroyés. Feu ! Feu ! Feu ! Feu !…Ribababababa, Chébélélélé, Chaparapapa, Chorimassakatara, Ribobobobo… ! ».

Avec de telles boules de feu en préparation contre eux, ceux qui connaissent ces bandits, devraient leur conseiller de venir tranquillement restituer les biens volés. Ils auront ainsi sauvé leurs âmes, assure-t-on du côté de l’édifice religieux cambriolé.

En attendant qu’il en soit ainsi, la police des hommes informée, est passée sur place pour procéder au constat d’usage, et a ouvert une enquête, pour épingler, elle aussi, les auteurs du forfait.

Lire sur ichretien

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment