01242017Headline:

Côte d’Ivoire/ Le Pasteur Gammi fait de graves révélations depuis le Ghana : « Le plus dur arrive…

pastor gummi

 Un chef de guerre prévient, depuis le Ghana : « Le plus dur arrive… »

Pasteur Gammi annonce des jours sombres en Côte d’Ivoire (Photo d’archives)

Pasteur Gammi, patron du Mouvement ivoirien pour la libération de l’ouest de la Côte d’Ivoire ( Miloci), une des têtes fortes de la galaxie patriotique proche de Laurent Gbagbo, s’est signalé à nous, le mercredi 08 juillet 2015, sur le coup de 12 h, pour annoncer des « jours sombres en Côte d’Ivoire », dans les prochaines semaines.

Depuis son exil, ghanéen, ce « résistant patriote » dont les forces avaient combattu à l’ouest en 2002, puis à Abidjan, lors de la crise post-électorale de 2010, soutient que « tout va se dénouer dans trois mois. La France va imposer une transition et un leader politique, candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2015, sera nommé Premier ministre avec plein pouvoir » a-t-il débobiné ce qu’il présente comme un plan pour sortir définitivement la Côte d’Ivoire de la crise.

Lorsque nous marquons notre scepticisme en lui disant que la mise en place d’une « transition, en l’état actuel de la situation politique ivoirienne est improbable et que cette transition, si elle devrait avoir lieu, résulterait d’un cas de force majeure, voire d’un coup de force, la réaction de cet ancien chef de guerre a été de nous demander les nouvelles d’un général. « Le plus dur reste à venir. Est-ce que vous avez les nouvelles du général (…) » ? nous a-t-il lancé, sans en dire plus. Une question qui peut cacher bien d’inconnues. « Ok, observons, le temps nous situera… », dira le Pasteur Gammi. Il ajoute que « la transition serait la bienvenue (…) ». « Tout va se dénouer dans les trois prochains mois qui viennent », a-t-il poursuivi, ajoutant « ne pas croire à la tenue d’élections présidentielles en Côte d’Ivoire » à la date constitutionnelle d’octobre 2015.

Le Ghana, où, selon lui, il se cache « est un bon pays de business et de sécurité ». Et d’avancer que l’instauration d’une transition en Côte d’Ivoire est une idée répandue dans les milieux des pro-Gbagbo ces derniers temps. « Observons les choses avancer…sinon, il (un candidat déclaré) sera le Premier ministre de la transition avec pleins pouvoirs et il y aura un militaire à la présidence de transition », révèle pasteur Gammi, qui reconnait, toutefois « que ce ne sera pas facile ». L’homme qui dit avoir le moral « haut » annonce son retour en Côte d’Ivoire « quand tout va renter dans l’ordre ». Que veut-il dire par là, on attend de voir.

Armand B. DEPEYLA

Soir Info

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment