12142017Headline:

Côte d’Ivoire/ Menace terroriste:Des imams suspectés en fuite -Un guide religieux ivoirien arrêté au Mali

imans

Menace djihadiste en Côte d’Ivoire / des imams suspectés: Voici les quartiers d’Abidjan à risques

Après l’arrestation du vice-président du mouvement rebelle MNLA en Côte d’Ivoire, les autorités ivoiriennes prennent très au sérieux la menace djihadiste sur toute l’étendue du territoire.

En effet depuis quelques jours, les services de renseignements ivoiriens ont reçu des informations selon lesquelles certains imams seraient impliqués dans le radicalisme religieux. A ce titre, quatre communes d’Abidjan suspectées d’héberger des sympathisants des islamistes radicaux ont été définies. Il s’agit d’Adjamé, d’Attécoubé, d’Anyama et d’Abobo « les quatre A ».

Cette situation a été observée après que certains prêcheurs dits radicaux des communes des « quatre A » ont abandonné leurs lieux de prière et leurs fidèles pour des « destinations inconnues ».

« Notre Imam à qui certains ont reproché ses propos depuis le début du mois de juin 2015 a prétexté aller faire ses papiers pour se rendre à la Mecque dans le cadre du pèlerinage de la Oumra. Toutefois, il reçoit des personnes à domicile », nous a révélé un des fidèles d’une mosquée à Attécoubé à nos confrères de Soir Info.

« Après que l’Imam S. T.  ait senti qu’il n’était plus suivi dans ses déclarations enflammées lors de ses réceptions, il ne se fait plus visible. On nous a dit qu’il est allé en voyage. Mais où ? », s’est-interrogé un fidèle d’une autre mosquée.

Au cours de la sécurisation de Mali, plusieurs Djihadistes présumés ont été arrêtés dans le sud du Mali en provenance justement de la Côte d’Ivoire avant d’être transférés vers Bamako.

Après l’enquête des autorités maliennes, il s’avère que figurent parmi ces personnes arrêtées des imams ivoiriens. Un jeune imam ivoirien qui s’est présenté comme un guide religieux d’une mosquée de la commune de Treichville (Abidjan-sud), a été arrêté dans le nord du Mali, précisément à Tombouctou, a révélé nos confrères de RFI dans leur édition du jeudi 16 juillet 2015.

Quoiqu’il en soit, un service de renseignement impressionnant et discret a été déployé par les autorités ivoiriennes en vue de surveiller tous les mouvements suspects sur toute l’étendue du territoire ivoirien, et précisément dans les « quatre A ».
K.O.

SOIR INFO

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment