10212017Headline:

Côte d’Ivoire: Réclamant sa part des 12 millions, un ex-combattant tire sur un prêtre de la cathédrale Sainte Thérèse

Ce jeudi 6 avril, un drame a été évité de justesse à la cathédrale Sainte Thérèse de l’enfant Jésus, siège de l’archidiocèse de Bouaké. Un prêtre y a échappé à la mort et un ex-combattant est mis en cause. Les faits.

Il est 11h 30 ce jeudi matin quand  un homme fait irruption dans la cour de la cathédrale, arme au poing. Il s’agit d’un ancien combattant aujourd’hui démobilisé. Il dit être venu réclamer sa part des 12 millions qui auraient été remis à l’archevêque de Bouaké, Monseigneur Paul Siméon Ahouana, qui est également le président de la CONARIV, la Commission nationale pour la réconciliation et l’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire.

L’archevêque est absent, seul un prêtre est sur les lieux, le père Victorien. Qu’à cela ne tienne, l’ex-combattant veut sa part et il ne compte pas repartir sans elle. Il ordonne donc au prêtre de la lui remettre. Père Victorien, ne sachant de quoi il s’agit et craignant que l’homme en arme ne commette un acte irréparable, va trouver refuge dans son bureau où il s’enferme à double tour.  Le démobilisé, déterminé comme un forcené, tire un coup sur la porte du bureau.

Heureusement le prêtre n’est pas touché.

L’ex-combattant, sûrement conscient de ce qu’il vient de faire, court se réfugier dans une salle de la cathédrale où il est maitrisé quelques instants plus tard par des gendarmes sans doute alertés par le coup de feu.

imatin

 

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment