02282017Headline:

France/le pasteur C-Maias arrêté par la police pendant qu’il prêche l’évangile sur une place publique

Cette semaine, le pasteur C-Maias prêchait l’évangile sur une place publique de Lyon. 3 policiers ont alors surgi derrière lui pour l’interpeller et mettre un terme à sa prédication. Cette arrestation a été filmée et reproduite par le pasteur C-Maias sur sa page Facebook.

L’arrestation intervient à la fin de la vidéo, après 7 minutes de prédication invitant les gens à découvrir l’amour de Dieu.

Dans une publication parue un peu plus tard le pasteur C-Maias en appelle au respect de la laïcité et de la liberté d’expression.

Nous n’avons pas à être privés de nos droits de citoyens parce que deux ou trois djihadistes s’explosent au nom de Dieu.

L’intervention du pasteur C-Maias s’est déroulée pendant la fête des lumières à Lyon, une manifestation sous haute sécurité que les forces de l’ordre ont pu vouloir garder de tout débordement et trouble à l’ordre public.

Nous savons les forces de l’ordre tendues et sur la brêche dans un contexte d’insécurité et de terrorisme, mais toutefois cette arrestation suscite des inquiétudes. La menace terroriste doit-elle redéfinir de nouvelles règles pour la liberté d’expression ?

Le jeune pasteur C-Maias, qui est aussi musicien et rappeur, avait été remarqué et félicité début janvier 2015 par Cheyenne-Marie Carron, réalisatrice du film l’apôtre, pour une de ces vidéos.

« Je suis bouleversée par cette vidéo. Il y a de plus en plus de convertis courageux. Sa petite vidéo a autant d’importance que mon film. C’est magnifique. »

Rappelons quelques textes importants qui garantissent la liberté en France de partager librement et publiquement sa foi.

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 – article 10 :

« Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 – Article 18 :

« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés Fondamentales de 1950 – Article 9 :

« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, individuellement ou collectivement, en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites. »

Rappelons également que la Bible nous invite à prêcher la bonne nouvelle à toute la création, en dehors de nos lieux de culte !

Evangile de Marc chapitre 16 verset 15 :

« Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. »

Livre des Actes des Apotres chapitre 5 verset 28 et suivants :

Ne vous avons-nous pas défendu expressément d’enseigner en ce nom-là ? Et voici, vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement, et vous voulez faire retomber sur nous le sang de cet homme ! Pierre et les apôtres répondirent: Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes.

Voici comment sont morts ceux qui ont reçu de Jésus la mission de prêcher l’Evangile à toute la création. Ils n’ont pas renoncé parce que c’était interdit mais ils ont donné leur propre vie pour répondre à cet appel.

Merci Pasteur C-Maias d’avoir le courage de porter l’Evangile en dehors des murs des églises, sur les places publiques, là où se trouvent ceux qui ont déséspérément besoin de l’entendre.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment