08172017Headline:

La Vengeance à Mahomet: les musulmans dans l’idolâtrie

coran

Le 7 janvier 2015, des jihadistes ”musulmans” prétextant combattre pour l’honneur du prophète Mahomet ont perpétré un attentat en France, contre le journal satirique Charlie hebdo, tuant dix journalistes et deux policiers.

« On a vengé le Prophète, on a tué Charlie hebdo », hurlaient fièrement les deux terroristes qui se sont révélés être des frères Kouachi. Ils ont vengé « leur prophète » qui est, selon eux, est insulté par les dessinateurs de Charlie hebdo, eux qui osent caricaturer Mahomet.

Un sacrilège pour le monde musulman en émoi en ce moment. Jamais et nulle part dans l’histoire de la religion musulmane, il est perceptible une image du Prophète Mahomet. De sorte que les lois coraniques interdisent toute caricature du fondateur de l’islam. Pour eux, c’est désacraliser ce qui fait une des forces de la religion que de représenter, de quelque manière que ce soit, le fondateur de l’islam.

D’après certains musulmans, l’interdiction de la représentation de Mahomet trouve sa source dans la loi de Moïse qui interdit toute représentation de Dieu. Dans cette loi, la raison évoquée est l’idolâtrie. Dieu interdit que l’on prenne la créature pour le Créateur au point de la vénérer. Mais à l’évidence, le comportement des fidèles musulmans, les jihadistes en particulier, trahit les arguments avancés et ne saurait expliquer la vengeance à Mahomet dont on parle.

Personne n’ayant jamais vu Dieu, il serait difficile de dire que la loi de Moïse fait réfère à une protection de son image. Vu sous cet angle, on pourrait se demander de quel Mahomet il s’agit. Est-ce bien du prophète de l’islam ou d’un autre personnage ? Car comment peut-on prétendre venger quelqu’un dont on n’a jamais vu le visage? Les caricatures de Charlie hebdo sur la personne dit-on de ”mahomet” reflètent-elles l’image réelle du Mahomet de l’islam. La réponse est évidemment non.

A l’analyse, ce n’est pas Charlie hebdo qui colle un visage à Mahomet, mais les musulmans eux mêmes qui affirment et confirment par leur réaction que le dessin de Charlie hebdo reflète le vrai Mahomet. Par conséquent, ils tombent dans l’idolâtrie et sont en porte-à-faux avec le Coran. Comme certains chrétiens le sont avec la Bible.

Ils ont choisi de représenter le Christ par l’image d’un autre qu’ils adorent. Car jusque-là, ni les hommes, ni la science n’ont pu montrer à quoi ressemble le Seigneur Jésus. Ces adorateurs prennent pour Seigneur ou Prophète celui qui ne l’est pas, ils donnent la gloire à un dessin qui, dans le fond, n’est point l’image du Maître. Si la caricature de ”mahomet” ressemblait un tantinet au Vrai qu’on aurait compris la colère des musulmans. Mais le personnage de Charlie hebdo n’a rien de Mahomet. Et c’est dommage que les musulmans ne le comprennent pas.

Ils auraient mieux fait de ne pas donner de la considération à ses dessins que Charlie serait vraiment ”tué”. Aujourd’hui, contrairement aux cris de joie des Kouachi, Charlie n’est pas mort, mais est encore plus vivant que jamais. Les Kouachi n’ont point vengé le Prophète parce que celui qu’il considère comme le Prophète n’est que le fruit de leur imagination ou de celle que Charlie leur fait croire. Et ceux qui sont dans cette logique ne venge pas non plus Mahomet mais leur idole.

Linfodrome

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment