03052024Headline:

Les fidèles d’Anouanzèbo invités à donner de la vitalité à l’église catholique

Le curé de la paroisse Saint-Joseph de N’Dakro, le père Jean-Aimé Anviré, a invité, lors de la rentrée pastorale, les fidèles de l’église Saint-Jean-Marie Vianney d’Anouanzèbo, à 15 km de Tankessé (chef-lieu de sous-préfecture), à une « conversion réelle » pour donner de la vitalité à l’église catholique.

« Aujourd’hui, il faut que les chrétiens soient attachés à Jésus seul et qu’ils aient cet amour à servir les autres », a affirmé le père Anviré lors de la messe de rentrée pastorale dans le nouvel édifice religieux du village, « expression de la foi » d’une fidèle du village d’Assempananyé, Mme Kanga Tano Dorcas Robertine.

Le curé a encouragé les fidèles à s’inscrire dans les différents mouvements pour faire avancer l’œuvre de Dieu.

Plus de 400 fidèles étaient réunis dimanche 26 novembre, jour de la célébration de la fête du Christ, autour du curé de la paroisse Saint-Joseph de N’Dakro dont dépend la paroisse Saint-Jean-Marie Vianney d’Anouanzèbo (composé des villages de Pengakro et d’Assempanayé).

Le guide religieux a demandé aux populations des deux villages de vivre dans l’unité et dans l’amour. « Soyez charitables pour que le Christ, roi de l’univers qui s’est donné en sacrifice au monde sur la croix, puisse donner à chacun la grâce de vie », a ajouté le père Jean-Aimé Anviré.

La fête de Christ est célébrée pour affirmer la royauté, l’amour et le règne social du Christ. Elle précède le temps de l’avent et marque la fin de l’année liturgique.

La rentrée pastorale a été l’occasion pour les mouvements et groupes de l’église d’Anouanzè d’expliquer leurs rôles et missions. Elle est effectuée pour confier à Dieu, « source de toute chose », les activités de la nouvelle année liturgique.

What Next?

Recent Articles